Sous la houlette de la nouvelle direction, l'OM a retrouvé des ambitions depuis un an et demi. Et pas qu'un peu. Depuis hier soir, l'Olympique de Marseille s'est installé sur le podium de la Ligue 1. Et quand on sait que la 3e place pourrait être directement qualificative pour la Ligue des champions, la motivation des Marseillais quand à y rester est décuplée. Il reste cependant un gros point noir : Kostas Mitroglou.

Mitroglou se blesse... à l'échauffement !

Jacques-Henri Eyraud, Frank McCourt, Andoni Zubizaretta et Rudi Garcia s'étaient mis un défi en tête l'été dernier lors du Mercato, recruter un grand attaquant pour être la figue de proue du projet OM.

Au préalable, une somme comprise entre 40 et 50 millions d'euros était évoquée pour faire venir un buteur. Seulement, les dirigeants phocéens ont eu le plus grand mal à attirer un grand nom. Selon leurs dires, ils ont été surpris par le prix ascendant des joueurs, notamment dû à l'arrivée de Neymar au PSG pour 222 millions d'euros. Après plusieurs semaines de galère à essuyer les refus, l'OM s'est rabattu sur Kostas Mitroglou pour 15 millions d'euros.

Pour le moment, ce choix, certes fait par défaut, vire au flop total. Le manque de justesse technique, de flair, et de présence dans le jeu ont fait se décider Rudi Garcia à le placer sur le banc. Pire il est même contesté par ses coéquipiers eux-mêmes [VIDEO]. Même lors qu'il est remplaçant, les supporters marseillais arrivent à être déçus par le joueur.

Alors qu'il était à l'échauffement et s'apprêtait à rentrer, le Grec a ressenti une douleur aux niveau des adducteurs. Résultat, Mitroglou n'entrera même pas en jeu.

Que doit faire l'OM ?

Avec la bonne forme actuelle de Valère Germain et de Clinton N'Jie, encore buteur hier soir face à Caen, rien ne dit que Kostas Mitroglou aura de nouveau sa chance lorsque son pépin physique sera réglé. Dès lors, l'OM doit-il tout tenter pour s'en débarrasser lors du mercato d'hiver ? Avec un salaire mensuel proche des 350,000 euros, soit le 4e du club, l'international hellène est un gouffre financier. Mais sa demi-saison presque catastrophique a mis sa cote au plus bas, ce qui le rend invendable, tout du moins en Europe.

Dès lors, les seules pistes possibles peuvent être la Chine, les pays du Golf ou encore un retour chez lui, en Grèce. Quoi qu'il arrive, l'OM ne récupèrera que 50% de l'indemnité de transfert, accord passé entre les olympiens et le Benfica Lisbonne lors de l'achat de Mitroglou en août dernier. Pour un éventuel remplacement de son joueur, l'OM penserait à une star de Premier League [VIDEO].