Le Mercato a beau être fermé en Europe, cela n'empêche pas l'Atletico Madrid de préparer sa prochaine période de transferts de façon très active. Outre le départ prochain de Yannick Carrasco pour la Chine [VIDEO], où il devrait s'engager pour 30 millions d'euros et un confortable salaire du côté du club de Dalian Yifang, un autre nom majeur circule beaucoup ces derniers jours. Il s'agit de celui de Fernando Torres. Formé au club, l'attaquant prolifique, mais vieillissant, ne semble en effet plus rentrer dans les plans de jeu de son entraîneur, Diego Simeone.

Disgrâce pour Fernando Torres?

Agé de 33 ans, et titulaire à seulement trois reprises cette saison en Liga, Fernando Torres traverse une période compliquée.

Et à propos de l'espagnol, Simeone n'a d'ailleurs pas mâché ses mots en conférence de presse. A la question d'un journaliste qui cherchait à savoir si le staff madrilène ferait tout pour conserver Torres comme il a fait vis-à-vis d'Antoine Griezmann, le technicien argentin n'a pas fait de détails, se contentant d'un simple "Non" en guise de réponse.

Il faut dire que sur le plan offensif, l'Atletico Madrid ne manque pas de joueurs. Outre Torres et Griezmann, le français Kevin Gameiro porte également les couleurs du club, de même que Diego Costa qui a fait son grand retour, après avoir quitté Chelsea cet hiver. Face à une concurrence aussi rude, le temps de jeu d'El Nino a fondu comme neige au soleil.

Retour sur une carrière en dents de scie

Pour les amoureux du Football, Fernando Torres sera à jamais synonyme de l'un des plus beau gâchis de ces dernières années.

Formé à l'Atletico, où il perce en équipe pro dès 16 ans et inscrit plus de 90 buts en quelques 240 matchs, Fernando Torres tape dans l'oeil de Rafael Benitez, alors en poste du côté de Liverpool à l'époque. Le club anglais casse à l'époque sa tirelire et débourse 36 millions pour faire venir le joueur espagnol. Torres devient alors durant ses années anglaises le meilleur avant-centre du monde. Joueur complet, capable de marquer du pied, de la tête, d'être technique et physique, il terrorise les défenses des équipes que croisent les Reds. Malheureusement pour lui, une série de graves blessures va gangrener sa carrière.

Vendu à Chelsea contre 56 millions d'euros en 2011, il ne retrouvera jamais son véritable niveau et errera en Italie, du côté du Milan AC, avant de finalement revenir à la maison pour évoluer sous les couleurs de l'Atletico Madrid. Depuis son retour, Torres a de nouveau retrouvé la confiance et marqué de nombreux buts, mais il semblerait que cela ne soit plus suffisant pour Simeone. Qu'à cela ne tienne, le buteur espagnol devrait être en mesure de trouver une porte de sortie confortable. Pourquoi pas en Ligue 1?