Le Paris Saint-Germain affrontera le Réal Madrid le 14 février prochain et nous pouvons dire que les plus grosses incertitudes sont du côté madrilènes malgré le doute qui plane sur l'identité du joueur qui occupera le poste de milieu défensif pour le Paris Saint-Germain.

Le Réal Madrid en difficulté

Le Réal Madrid [VIDEO] connaît une année moins glorieuse que d'habitude autant sur le plan national (4ème du championnat d'Espagne avec 38 points au compteur, 11 victoires, 5 matchs nuls et 4 défaites ! La «BBC» composé de Ronaldo, Benzema [VIDEO] et Bale n'a marqué qu'à 16 reprises au total en championnat contre 20 buts pour Lionel Messi seul !) que sur la scène européenne (2ème du groupe H avec 13 points, derrière Tottenham, 16 points.

Seul point positif, Ronaldo est le meilleur buteur de la compétition avec 9 buts en 6 matchs). On peut tout de même ajouter à cette liste leur élimination en quart de final de la Coupe du Roi contra la modeste équipe de Léganes qui est venu s'imposer au Santiago Bernabeu 2 buts à 1. Le Réal Madrid est méconnaissable cette année, une défense perméable avec un Sergio Ramos en dessous de son niveau habituel, un jeu d'équipe platonique, des joueurs comme Modric ou Kroos moins inspirés, leur force de caractère si bien connu semble avoir disparu également mais on remarque surtout un manque de réalisme incroyable loin des standings de ces dernières années. Mais le Paris Saint-Germain, lui aussi, semble connaître des doutes sur certains secteurs.

Le Paris Saint-Germain confiant mais...

En effet, le Paris Saint-Germain «règne» sur le plan national (1er en Ligue 1 avec 11 points d'avance sur Lyon, qualifié en finale de la Coupe de la Ligue contre Monaco et huitième de final de la Coupe de France contre Sochaux) mais entend bien jouer sa carte à fond en Ligue des Champions contre le Réal Madrid, Unai Emery le dit lui-même car il sait qu'en cas de défaite face au Réal Madrid, cela pourrait mettre fin à son aventure parisienne.

Et pour que cela n'arrive pas, Unai Emery se doit d'aligner la meilleure équipe possible sur le pré mais un problème persiste. Au niveau de sa défense, le Paris Saint-Germain a une hiérarchie bien établie (Alves-Marquinhos-Silva-Kurzawa) même si ce dernier est concurrencé par les bonnes performances de Yuri Berchiche. Au niveau de son attaque, c'est «simple comme bonjour», la «MSN» sera au rendez-vous avec Neymar JR, Mbappé et Cavani mais le problème se situe au niveau du milieu de terrain.

L'identité du joueur qui occupera le poste de milieu défensif appelé «Sentinelle» est incertaine et 4 joueurs sortent du lot. Il s'agit de Thiago Motta, Adrien Rabiot, Giovanni Lo Celso et le néo-parisien, Lassana Diarra. Thiago Motta tient la corde si il revient de blessure à temps pour le match mais c'est là que le problème se trouve : tout d'abord, il a été blessé presque toute l'année et n'a pas beaucoup jouer, il n'a pas beaucoup de rythme ce qui peut être un gros inconvénient malgré sa grande expérience qui sera très utile pour un tel choc.

En ce qui concerne Adrien Rabiot, le problème n'est pas au niveau des performances ou de sa condition physique mais plutôt au niveau de l'envie car il l'a toujours dit et revendiqué, il préfère jouer en milieu relayeur mais lorsque qu'il est appelé à jouer en sentinelle, il le fait sans se plaindre et il est même plutôt performant. Le plus jeune concerné, Giovanni Lo Celso, que personne n'imaginait à ce poste il y a 6 mois, a endossé son rôle de doublure à merveille et il a été très performant toute la première partie de saison. Le seul bémol est son niveau dans les grands rendez-vous, on pense forcément à son match raté contre Lyon où il a pris l'eau face à une équipe de Lyon en feu.

Le dernier et celui qui serais la surprise générale le 14 février si il est aligné, Lassana Diarra. Il n'a joué que 5 matchs cette année et on ne sais pas vraiment si il est en condition pour jouer un match de ce calibre. Il est rentré contre Rennes en Coupe de la Ligue à la 80ème minute et on ne l'a pas vraiment vu. Ainsi, jusqu'au 14 février, Unai Emery et son staff devront réfléchir à cette question et n'auront pas le droit à l'erreur, c'est pourquoi nous pensons que si Thiago Motta est rétablit d'ici là, il tient la corde pour occuper ce poste au coté de Verratti et Rabiot, sinon dans le cas contraire, Rabiot sera préféré à Lo Celso et Diarra et jouera aux cotés de Verratti et Draxler, car Lo Celso n'est pas suffisamment expérimenté et Diarra est arrivé, à mon avis, trop tard dans l'effectif.