5

Cinq ans et quatre mois après avoir été détrôné, Roger Federer a retrouvé lundi les joies d'une confortable place de numéro 1 mondial, conséquence inéluctable d'un retour au sommet pour le moins fulgurant.

Il faut dire qu'il y a tout juste un an, l'opération pouvait paraître totalement utopique et même dérisoire pour le monde du tennis. Le suisse sortait en effet d'une saison 2016 marquée par des soucis physiques qui l'avaient éloigné plus que d'habitude des courts de tennis. En plus, avec une chute à la 17ème place du classement atp à plus de 10 000 points de différence avec le numéro un de l'époque, Andy Murray, certains allaient déjà jusqu'à imaginer une retraite bien méritée pour celui qui sera resté pendant près de 10 ans le patron du tennis mondial.

Mais, la légende Federer [VIDEO] en aura décidé autrement avec une année 2017 totalement folle et deux titres majeurs en poche. Bien sûr, son entame de saison 2018 sur les chapeaux de roue à Melbourne soldé par un 20e sacre en tournois majeurs aura permis à la route de se préciser un peu plus pour le suisse. Aujourd'hui, le Bâlois est revenu au devant d'une scène de la plus belle des manières et pour le bonheur toujours chargé de ses très nombreux fans.

Federer, une légende toujours vivante

Ils ne sont pas encore nés ceux qui pourront prétendre à enterrer d'aussitôt la légende de Roger Federer lancée depuis 20 ans maintenant. Le Bulgare Grigor Dimitrov l'aura bien compris en s'inclinant pour la septième fois en autant de rencontres contre le Suisse en finale du tournoi de Rotterdam. Il faut dire que s'il ne visait qu'une place dans le dernier carré de la compétition [VIDEO], le Bâlois sera allé jusqu'à soulever le trophée.

Un sourire bien large donc sur le visage du monument du tennis moderne loin des larmes de douleur qui l'auront souvent accompagné ces dernières années.

La barre des 100 trophées en ligne de mire

Pour Federer, le nouveau défi relevé avec cette place de numéro un mondial lui permet aujourd'hui de pousser un peu plus les records. C'est désormais une 303e semaine passée au sommet du tennis qui est devant l'as suisse, à 36 ans et demi. Il détrône largement André Agassi en devenant le plus vieux numéro un mondial de l'histoire. Et la légende pourrait ne pas s'arrêter là, car après son 97e titre dimanche dernier, c'est la barre des 100 trophées qui est visée. Accélérations hallucinantes, toucher de balle tout en maîtrise, technique et coordination hors norme, on peut dire que Roger Federer ne semble pas encore enclin à lâcher son public. De quoi écrire et réécrire un peu plus chaque jour sa propre légende.