Nous voici à l'aube de la fin de saison, 9 journées encore pour réussir ce que les derniers champions de Ligue 2 n'avaient pas pu obtenir ces dernières années, le maintien.

Mais qu'aurions-nous dit, en début de saison, si on nous avait dit que notre Racing serait 15ème avec trois points d'avance sur le premier relégable ? Que c'est notre destin, que c'est normal pour un promu. Avant la saison, nous parlions tous de souffrance, d'envie et surtout d'humilité. Ce mot est très important dans l'histoire de notre club, c'est celui-là même qui nous a permis d'être en Ligue 1 aujourd'hui, après un passage en CFA 2. Nous savions tous que ça n'allait pas être facile de revenir au plus haut niveau, qu'il fallait une force de caractère, de courage.

Toulouse d'abord

Aujourd'hui nous y voilà. Alors, vous joueurs et nous supporters, devons tout faire pour marcher dans le même sens. Ne rien lâcher, y croire jusqu'au bout et donc décrocher ce maintien qui fera le plus grand bien à tout un peuple.Et ce maintien débute ce samedi face à Toulouse, qui, comme le Racing Club de Strasbourg, vit une deuxième partie de saison délicate.

Et en effet, sur les dix dernières rencontres à domicile, les Toulousains n'ont prit que 10 petits points. Si le RCS n'est guère très inspiré en déplacement (8 points en dix rencontres), il est important pour le club de ne pas s'incliner et de garder sa distance avec son adversaire direct (2 points d'avance). L'idéal pour faire un grand pas vers le maintien, serait de battre Toulouse, mais bon, on sera déjà content avec le point du match nul.

Metz ensuite

Lors de la dernière rencontre du Racing Club de Strasbourg, le capo rappelle à tous que neuf matchs décisifs nous attendent maintenant et que « C’est la guerre les gars ! ». Alors oui c'est qu'une métaphore, mais c'est surtout un état d'esprit que doit avoir les joueurs, le staff, l'entraîneur, les supporters, tout le monde quoi. Et quoi de mieux que de partir à la guerre quand on rencontre l'ennemie de toujours le FC Metz?

Bon dernier du championnat? Oui et alors? Ca reste le derby le plus chaud de l'est, ça reste l'ennemie numéro un de notre club. Il est important de prendre les trois points lors de ce match, non seulement pour le maintien, mais en plus de cela, il faudra venger la défaite du match aller. Cette défaite qui nous a fait perdre pied depuis. C'est le moment de se venger, de repartir de l'avant. C'est vraiment la guerre.