En effet, ce derby entre Metz et Strasbourg était la rencontre la plus attendue en cette fin de saison (après le match face au PSG évidemment, où Strasbourg avait fait chuter le leader de la Ligue 1 Conforama sur le score de 2 à 1) ! Malheureusement pour les deux équipes, le match n'est pas réellement satisfaisant puisque le score final est de 2 partout.

C'est sur une pelouse totalement neuve que le match débute. Au match aller, les Messins s'étaient imposés à domicile sur le score de 3 à 0 grâce aux buts de Mollet, Roux et Rivière qui étaient également bien présents pour cette seconde rencontre. Une belle occasion s'offre aux Alsaciens dès la cinquième minute où Lienard passe au second à Martinez qui tente une tête, le ballon ne finit pas sa course dans les filets.

A la douzième, Mollet tire un coup franc qui n'aboutit pas à une ouverture de score. A la dix-septième, Bahoken profite d'un rebond sur le gardien pour ouvrir le score !

Un problème d'arbitrage ?

A partir de la vingt-troisième, le match commence à déraper. L'arbitre principal siffle une main et accorde un pénalty aux Messins... La faute vient de Niakhate d'après ce que l'on voit sur les vidéos. Pas de place au doute, le pénalty est accordé. Rivière transforme le pénalty et permet à son équipe d’égaliser ! Mais c'est à partir de la mi-temps que le ton monte réellement...

Un derby, un vrai !

Dès la reprise, Dossevi reçoit le ballon et centre. Mollet, en profite pour le rattraper et tirer sous la transversale : les Messins prennent l'avantage. C'est par ailleurs son sixième but en Ligue 1 cette année.

Top vidéos du jour

Le ton monte encore jusqu'à ce que Ndour se fasse expulser. Après avoir pris un carton jaune, il reçoit un carton rouge, et dix minutes plus tard ce sera au tour de Selimovic de s'en prendre un. A moins de dix minutes de la fin du temps réglementaire, Goncalves centre. Seka tire alors une fusée : le gardien messin ne peut rien faire face à cela. Poussés par leur public, les Alsaciens ne se laissent pas faire. Le banc messin est dans tous ses états : à la suite d’un geste d'un des Strasbourgeois, l'entraineur messin se retrouve sur le terrain. La tension n'est pas seulement présente sur le terrain mais aussi sur les bancs où la sécurité intervient.

Comme une légère déception

Malgré les cinq minutes de temps additionnel, aucune des deux équipes de parvient à prendre l'avantage sur l'autre. Les Strasbourgeois en attendaient beaucoup de ce match : le maintien [VIDEO] est en jeu ! Pour Metz, actuellement la lanterne rouge du championnat, la déception n'est que plus grande puisque la relégation est plus proche que jamais... Comment se terminera cette saison ? La réponse dans quelques semaines...