2

L'affaire était entendue. Elle est désormais close. En fin de contrat à la fin de la saison (il bénéficiait d'une année supplémentaire en option en cas de qualification dans le dernier carré de la Ligue des Champions), Unai Emery a annoncé à ses joueurs ce matin qu'il ne serait plus l'entraineur du Paris Saint-Germain à la reprise en juillet.

Il lui manque une Ligue 1 et une demie

Face à la presse, le désormais futur ex-coach du PSG a fait le métier en remerciant "le Président Nasser Al-Khelaïfi, le directeur sportif Antero Henrique, les supporters et tous les joueurs pour ces deux saisons" avant de revenir rapidement sur sa "grande expérience" parisienne: "Les six premiers mois ont été difficiles. Il y a eu le départ d'Ibrahimovic, et il a aussi fallu que je m'adapte. Après, l'équipe a progressé. Mais l'élimination contre le Barça a été difficile".

Il considère tout de même laisser "un grand club" avec un projet "solide".

Un projet qui consiste à remporter la Ligue des Champions dès que possible et non pas à se couvrir de ridicule sur une pelouse catalane à la sortie de l'hiver [VIDEO]. Mais attention à ne pas négliger les tâches domestiques. L'entraineur espagnol semble s'en souvenir et prévient son successeur que le PSG "a aussi besoin d'être fort en France".

Vers un retour en Espagne?

Unai Emery s'est en revanche montré beaucoup moins volubile lorsque le temps est venu de parler de son avenir. "Je reste concentré sur la fin du Championnat, sur la finale de Coupe de France. On verra les options après", s'autorise seulement le coach parisien. Si ses résultats européens à la tête du PSG (une remontada en huitièmes de finale en 2017 contre le FC Barcelone et une élimination sans panache toujours au même stade de la compétition face au Real Madrid) ne lui permettent certainement d'espérer le banc d'un cador, le technicien ibérique garde une certaine cote de popularité en Espagne et particulièrement dans son Pays-basque natal.

Selon le Mundo Deportivo, le président de la Real Sociedad songerait à lui pour la saison prochaine.

On attend toujours Tuchel

En tout cas, cette annonce permet à Unai Emery de mettre fin à un secret de Polichinelle et au Paris Saint-Germain de clarifier la situation auprès du groupe, des supporteurs et des médias. Et surtout, tout est bientôt réunis pour enfin officialiser l'arrivée de l'entraineur allemand Thomas Tuchel à la tête du club de la capitale qui travaille déjà sur l'effectif de l'année prochaine [VIDEO].