L'OM aborde une période charnière de sa saison, pour ne pas dire la plus importante. Cette défaite contre l'Olympique lyonnais, à domicile, a rebattu les cartes quant à la qualification en Ligue des champions. Deux points séparent les deux formations, de quoi nous donner une belle bataille jusqu'au 19 mai, date de l'ultime journée de championnat. Mais les Marseillais se retrouvent dans une situation complexe.

Ne pas faire jouer Aymen Abdennour coûte que coûte

En plus de la Ligue 1, ils vont devoir négocier une double confrontation en quarts de finale de l'Europa League.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

En face, ce n'est ni plus ni moins que le dauphin en titre du Bayern Munich et actuel 4e de Bundesliga qui se présente, Leipzig. Équipe surprise l'an passé, le club allemand, détenu par le géant Red Bull, nourrit de grandes ambitions, que ce soit à l'échelon national ou européen.

Un gros morceau que l'OM affrontera sans deux de ses cadres, Steve Mandanda et Adil Rami.

Si Yohann Pelé remplacera l'icône marseillaise dans les buts, la question est plus délicate en ce qui concerne l'international français. Et pour cause, une problématique est survenue ces derniers temps, le cas Aymen Abdennour [VIDEO]. Plus utilisé par Rudi Garcia, le Tunisien est prêté par Valence cette saison. Et il le sera automatiquement encore l'an prochain s'il participe au moins à quinze rencontres avec les Olympiens. Or pour le moment, il n'en a disputé que 13. Désireux de renvoyer le défenseur en Espagne dès cet été, le club ne compte plus l'utiliser jusqu'à la fin de saison afin de ne pas dépasser ce palier.

Sertic ou Kamara aligné à Leipzig ?

Rudi Garcia conserve donc encore un joker pour aligner Aymen Abdennour.

Mais l'état de forme de l'ancien Monégasque est loin d'être satisfaisant, ce qui va obliger le technicien de l'OM à faire des choix jeudi face à Leipzig. Face à Dijon, c'est Gregory Sertic qui a remplacé Adil Rami lorsque ce dernier s'est blessé. Une indication quant à la nouvelle rotation au sein de la défense centrale. Sauf retournement de situation, c'est bien l'ancien Bordelais qui devrait tenir la corde pour ce quart de finale aller d'Europa League.

Une autre alternative s'offre néanmoins à Garcia, le jeune Boubacar Kamara. Espoir prometteur, il a souvent été utilisé en Europa League cette saison... mais au milieu de terrain. C'est d'ailleurs à ce poste que Rudi Garcia compte faire passer un palier au minot. Mais devant l'urgence de la situation, il n'est pas impossible que Kamara retrouve ses premiers amours.