Samedi soir, le PSG s'est imposé 3-0 face à l'AS Monaco au Matmut Atlantique et a ainsi remporté la onzième Coupe de la Ligue de son histoire. Les Parisiens sont également très bien placés pour accrocher un septième championnat ainsi qu'une douzième Coupe de France. Ainsi les Franciliens réaliseraient un troisième triplé national et rentreraient encore un peu plus dans l'histoire du football français. Ces statistiques témoignent d'une véritable hégémonie parisienne sur le football français, les Parisiens battent absolument tous les records en terme de points, buts, trophées.

Cependant, plus les trophées s'enchaînent moins cela intéresse le grand public.

La direction du club ainsi que les supporteurs, ne se cachent plus : les coupes nationales n'intéressent plus, l'objectif est dorénavant européen.

Une saison axée sur l'Europe ?

Les multiples investissements colossaux réalisés cet été par le club parisien (près de 400 millions d'euros) sur le marché des transferts pour les arrivés de Neymar et M'Bappé permettaient de placer le PSG comme un favori à la victoire finale en C1. Il n'en fut rien, les parisiens battus à l'aller (3-1) et au retour (1-2) par le tenant en titre, le Real Madrid [VIDEO] sont une nouvelle fois éliminés précocement de la plus prestigieuse des compétitions. En effet, contrairement aux statistiques nationales, les statistiques européennes sont peu flatteuses. Depuis l'arrivée des qataris, le PSG n'a jamais dépassé les quarts de final en cinq participations, pire, lors de ses deux dernières participations le club s'est fait éjecter dès les huitièmes de finale.

Les multiples éliminations au cours des précédentes années mettent en lumière un problème du club parisien : l'après Coupe d'Europe. Lorsque le PSG est éliminé de la plus prestigieuse des coupes, il ne lui reste presque plus rien à jouer (sauf épiphénomènes) tant il domine ses adversaires nationaux. La saison perd alors toute son attractivité, l'affluence du Parc Des Princes chute et les médias s'intéressent moins au club.

La faute à un championnat peu compétitif

Mis à part la saison 2016/2017 où Monaco et Nice tenaient tête au géant parisien, le club de la capitale s'est toujours baladé dans son pays depuis l'ère qatarie. Les nombreux investissements réalisés lors du dernier mercato estival annonçaient pourtant une hausse de la compétitivité du championnat français. Effectivement, ces investissements ont permis les arrivées de grands noms comme Marcelo Bielsa et Claudio Ranieri. Tout était réuni afin que le championnat devienne le plus compétitif possible, il n'en fut rien : le PSG a une nouvelle fois écrasé la concurrence nationale et file tout droit vers un nouveau titre de champion de France qui n'enchantera guère les supporteurs du club de la capitale.