Pour la plupart des joueurs de haut niveau, l'appel du Barça représente le Graal absolu d'une carrière de footballeur et ne représenterait en aucun cas une décision nécessitant réflexion. Cependant, ce n'est pas le cas d'Antoine Griezmann. Véritable Roi du peuple Colchonero, il est depuis 4 saisons le véritable emblème du club Madrilène, qui de la main de Diego Simeone a gravit tous les échelons du Football Européen jusqu’en atteindre les plus hautes sphères de l'aristocratie. Et Griezmann y a joué un rôle capital. A la fois buteur, passeur et leader sur le terrain, il s'est imposé comme la star absolue d'un effectif comptant de grands attaquants (Diego Costa notamment) et des joueurs internationaux formés au club (Saul, Koke, Gabi, Torres).

Grâce à cette progression phénoménale, Griezmann fait aujourd'hui partie de la caste des joueurs pouvant prétendre au trône mondial, avec la permission des Ronaldo et Messi. Auteur d'une saison exceptionnelle ponctuée d'une victoire en Europa League avec deux buts en finale, [VIDEO] le Français a marqué les esprits de bons nombres d'observateurs.

Barça ou pas Barça?

Dès fin 2017, les premières rumeurs sur un hypothétique départ vers le club Catalan sont apparues dans la presse espagnole, certains médias espagnols évoquant même l'existence d'un précontrat liant le joueur aux blaugranas, hypothèse conforté par Guillermo Amor, un des porte-paroles du club, qui déclarait que le joueur intéressait son club et que des discussions avaient eu lieues. Face à cette situation, l'Atlético de Madrid réagit fermement en portant plainte auprès de la FIFA car le joueur est toujours sous contrat, poussant les dirigeants à démentir (timidement) l'information et mettre au placard quelques semaines le bien loquace porte-parole.

Top vidéos du jour

Ceci n'a pas empêché la persistance des rumeurs, alimentées par le joueur lui-même qui refuse de se prononcer sur son futur depuis des mois. Tout le monde y a ajouté son grain de sel, y compris Messi qui déclarait la semaine dernière que Griezmann serait le bienvenu en Catalogne. Certains médias affirmant même que Messi aurait lui-même téléphoné au Français pour le convaincre de le rejoindre et pour former une attaque de rêve en sa compagnie et Luis Suarez, avec la permission d'Oussmane Dembélé, acheté quand même à plus de 100 Millions d'Euros l'été dernier. Avec une clause libératoire de 100 Millions d'Euros, l'attaquant Français semble être à la portée des finances du Barça. Tout indique que le destin de Griezmann pointe vers le Barça. Mais...

...L'Atlético de Madrid, un club pas comme les autres

Spécial. Si nous devions choisir un adjectif qui définirait le mieux le club madrilène, ce serait celui-ci. Fort d'un public passionné et idôlatrant jusqu'à la satiété ses joueurs (l'exemple de Fernando Torres le week-end dernier peut en témoigner), l'Atlético de Madrid n'est pas un club que l'on quitte facilement.

De plus, les marques d'affection des coéquipiers, staff technique et dirigeants du club envers Griezmann se sont multipliées ces derniers mois, atteignant leur paroxysme après la finale de Lyon face à l'OM. Lors des célébrations du titre, le slogan 'Griezmann quedate' (Griezmann reste) a été l'une des phrases les plus répétées, notamment par l'épouse même du joueur qui semble se décanter pour que son attaquant de mari reste au club. Autre argument non-négligeable, l'offre économique de plus de 20 Millions d’Euros par an net d'impôts offerte par les dirigeants Madrilènes semble à la hauteur des exigences d'un joueur de ce calibre, mais aussi de l'offre du Barça. Enfin la situation personnelle du joueur, totalement intégré à l'effectif madrilène dont il est l'un des leaders, preuve en est la scène à la fin du match contre l'OM ou il demande au Mono Burgos, adjoint de Simeone et dirigeant l'équipe lors de la rencontre dû à la sanction de l'argentin, de faire rentrer Torres à sa place pour qu'il puisse lever la Coupe.

Roi ou lieutenant, tel est la question

C'est donc à un choix Cornélien que fait face aujourd'hui Antoine Griezmann: [VIDEO] Etre le patron d'une équipe en pleine ascension sportive et institutionnelle avec l'inauguration du Metropolitano cette saison et le lancement de la construction d'une cité sportive dans les mois à venir, ou être le lieutenant du meilleur joueur du monde dans une équipe de rêve? Outre les aspects économiques, qui dans ce cas semblent être secondaires étant donné que les propositions des deux clubs sont équivalentes, le choix définitive d'Antoine se fera sur des aspects bien moins objectifs. La possibilité de remporter des titres, la place accordée par chacune des deux entités au joueur et l'aspect sentimental seront les éléments qui feront pencher la balance d'un côté ou de l'autre. Comme l'a déclaré le joueur, la décision sera prise avant le début de la Coupe du monde, ce qui ne laisse plus que trois semaines au doute. Et face aux sifflets reçus par le joueur lors du dernier match au Metropolitano par ses supporters qui lui reprochent un manque d'empathie à leur égard, le doute grandit davantage pour l'attaquant tricolore. Sera-t-il assez lucide pour faire le bon choix ?

#griezmann #Mercato #fcbarcelona #atleticomadrid