Au Portugal, le championnat s'est terminé en voyant le FC Porto sacré champion après 4 années sans le moindre titre. Si ce trophée est une délivrance pour le club, il l'est encore plus pour certains joueurs qui sont devenus, en quelques années, des piliers du club, adoptés par l'institution et les supporters. Parmi ces joueurs, on trouve des footballeurs au potentiel incroyable. Ivan Marcano et Yacine Brahimi sont les grandes figures de ce club alors qu'ils devraient tout deux le quitter. Pour l'Espagnol, le départ semble tout proche, car il devrait être libre dès ce mois d'août.

En ce qui concerne l’international algérien, nous nous attendons aussi à un transfert d'ici l'été.

L'équipe nationale algérienne, sous les ordres de Rabah Madjer, ne s'étant pas qualifiée pour la Coupe du Monde en Russie, toutes ses stars peuvent prendre le temps de réfléchir à leur avenir. D'autres des coéquipiers de Brahimi en sélection sont dans une situation similaire. Mahrez et lui pourront utiliser leurs vacances pour réfléchir à leurs avenirs respectifs.

Brahimi, le parcours d'un génie

Brahimi est né a Paris. A 28 ans il évolue au FC Porto et a su s'imposer au plus haut niveau. Il débute son parcours professionnel au stade rennais où il peine à s'imposer. En 2012, il quitte Rennes et la Bretagne pour rejoindre Grenade en Espagne avant d'être transféré au FC Porto en 2014. Après 4 saisons à Porto, l'Algérien est une référence dans le Dragão avec plus de 30 buts marqués en 120 matchs officiels.

Le joueur n'a pas toujours été incontesté et a même passé du temps sur le banc en raison d'un comportement peu adapté au club portugais. Mais il a su faire preuve d'un professionnalisme remarquable et s'est réimposé au sein de l'équipe et avec ses 12 buts en 49 matchs cette saison, il est l'un des moteurs de la réussite de l'équipe à tout niveau. Malgré des hauts et des bas, il reste un des joueurs les plus créatifs au Portugal et en Europe. Il est vrai qu'il n'est pas en reste au niveau européen, c'est d'ailleurs le 6ème joueur de l'histoire de l'UEFA Champions League à inscrire un triplé pour ses débuts face au Bate Borisov en 2014 lors d'une victoire 6-0 de son équipe. Depuis quelques années déjà, l'Algérien est convoité par de grands clubs européens mais aucune certitude en ce qui concerne sa prochaine destination.

Partir, oui mais où ?

Si l'on envisage, à Porto, déjà le départ de l'Algérien, on ne sait pas vers quels horizons regarder. En France, le journal L'Équipe parle d'une arrivée probable à l'Olympique de Marseille, eux, les vaincus corrigés en Ligue Europa 3-0 par l'Atletico de Madrid. Mais cette théorie est peu probable, dans un club qui aspire à convaincre des noms comme Balotelli, Brahimi pourrait ne pas avoir de temps de jeu à un poste où des Français comme Thauvin, Payet ou même Ocampos peuvent tous évoluer.

De plus, face à l'ogre qu'est le PSG, le projet, bien qu'ambitieux, semble inateignable ; et rappelons que l'OM n'est même pas sûr de jouer la Coupe d'Europe la saison prochaine. Alors l'Espagne, pourquoi pas ?

L'international de l'EN connaît déjà ce pays, ayant évolué au FC Granada pendant deux ans. Mais pour l'instant, rien ne le pousse vers le soleil espagnol. L'Angleterre semble être la piste la plus probable. En effet plusieurs écuries outre-Manche seraient prête à casser la tirelire pour le joueur de 28 ans. Si Brahimi quitte le FC Porto, le président Pinto da Costa pourrait en demander au minimum 30 millions d'euros et des équipes comme Everton ou Leicester pourraient être désireuses de s'offrir ses services. Everton avait déjà approché le joueur l'année passée alors pourquoi pas. Quant aux Foxes de Leicester, ils devraient avoir un grand besoin d'un joueur du profil de Brahimi étant donné que Riyad Mahrez devrait sensiblement quitter le club cet été en faisant rentrer dans les caisses des Blues une somme d'argent permettant des folies. [VIDEO]