Alors que le coup de pied foudroyant du mexicain Hector Herrera a offert le titre à Porto dans les dernières minutes d'un classique attendu face à Benfica, les deux clubs de Lisbonne se battent désormais pour une place millionnaire en Ligue des Champions.

Après le derby qui a opposé le sporting à Benfica, ce sont les verts qui semblent se diriger vers une qualification pour la coupe aux grandes oreilles. En effet, avec ce petit mais très important point pris face aux aigles, sporting s'offre la deuxième place provisoire du championnat à un match de la clôture.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Une qualification aux barrages assurerait au club de sporting près de 20 millions d'euros, bien utile en temps de crise. Porto, eux, ont changés les codes, nouveau rythme de croisière et ADN retrouvé, c'est le souffle d'un renouveau au Portugal [VIDEO].

Porto rassoit sa domination sur le Portugal.

Peine multiple pour Benfica

Avec ce qui s'annonce être une troisième place pour Benfica, nous pouvons désormais faire le bilan d'une saison catastrophique. Au niveau national, Benfica s'en tire avec une défaite et un nul face aux dragons de Porto et deux nuls face à sporting. Ce manque d'inspiration face aux gros rivaux et des erreurs fatales dans des matchs cruciaux jugés comme étant gagnés d'avance auront finalement raison de Benfica. Face à un Porto supérieur (meilleure attaque et meilleure défense) du début à la fin, Benfica n'aura rien pu faire. Les aigles ont laissé des plumes dans des combats qui auront coûté la deuxième place au champion déchu notamment après leur défaite 2-3 face à Tondela en fin de saison.

De plus, le club croule sous les poursuites judiciaires pour divers motifs sportifs avec plus particulièrement l'affaire des e-mails qui semble remettre en cause la légitimité de Benfica dans leurs victoires des années précédentes.

Top vidéos du jour

Pour la première année où l'arbitrage avec assistance vidéo est intervenu Benfica n'aura pas gagné, coïncidence ? En coupe, échec total, 0 trophées, 0 finales. En Europe ? N'en parlons pas, c'est un zéro pointé. Aucuns points pris, pas plus de 2 buts inscrits, ceci est un fiasco. Le club va devoir se refaire pendant les vacances mais sans rentrées d'argent tout semble un peu plus compliqué. Saison blanche écarlate.

Porto de retour au sommet européen

Si Benfica coule, Porto s'envole. En effet Porto met fin à une série de 4 années de disette. Un retour dans le premier chapeau pour les tirages de Ligue des Champions et une place en Supercoupe du Portugal en août. Ce championnat conquis à nouveau est un poids en moins pour ces joueurs qui n'auront jamais abandonné. Contre tout et contre tous, ils auront réussi à replacer le FC Porto à la place qui est la sienne. La première place évidemment. Mais maintenant il va falloir laisser redescendre l'euphorie qui anime les joueurs et penser à l'avenir.

Beaucoup de contrats arrivent à terme en cette fin de saison et il semble difficile de tous les renouvelés. Pour certains comme Marcano, tout porte à croire que l'aventure se termine en juin.

En revanche d'autres noms font planer le doute et pourrait nous surprendre. Casillas qui devait logiquement quitter le club, a fait part de son désir de prolonger pour une dernière année avec les bleus. Danilo et Dalot qui devaient également quitter le club pour rejoindre des clubs comme le PSG ou Milan devraient logiquement rester à cause de blessure qui les éloignent des terrains pour de longues périodes. Les regards sont tournés vers le nord, des clubs de tout horizons sont rivés sur les nouveaux champions, Brahimi, Alex Telles, Ricardo, Marega, Chidozie, et beaucoup d'autres intéressent les grands noms européens. Porto pourrait laisser s'envoler de nombreux noms. Même l'entraîneur pourrait sensiblement quitter le club pour rejoindre l'Italie à en croire les journaux espagnols et italiens. Avec 42 millions d'euros reçu grâce à la qualification en Europe, Porto respire et se laisse le temps de réfléchir à ce que l'été réservera.