Le Wells Fargo Center accueillait cette nuit une rencontre décisive ; pour Philadelphie, il s'agit de gagner ou de rentrer à la maison, la franchise étant menée 3-0 dans cette série par des Celtics plus matures dans le jeu. Simmons, en retrait jusqu'ici, doit montrer qu'il a les épaules pour supporter la pression, comme Tatum, le rookie de Boston depuis le début des playoffs.

Le match est rythmé mais il y a beaucoup de déchets des deux côtés. Embiid est tout de même à son avantage (15 pts, 13 rebonds), tout comme Redick et les 76ers sont à +7.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Boston revient tranquillement, s'appuyant sur Brown et Tatum.

Smart se met en avant et donne le ton à ses coéquipiers (14 pts, 5 rebonds) qui prennent peu à peu le dessus sur des Sixers maladroits : + 6 Celtics.

Mais Simmons (19 pts, 13 rebonds, 5 passes) et Saric se donnent pour rester à proximité, bien aidé par un inattendu McConnell (19 pts, 7 rebonds, 5 passes). Philadelphie [VIDEO] passe en tête.

Les esprits s'échauffent un peu et les locaux reviennent aux vestiaires en menant 47-43.

Les 76ers repartent de l'avant, tout le monde est en confiance et Saric commence à enquiller les paniers (25 pts, 8 rebonds).

Tatum est toujours présent (20 pts, 4 passes) et Rozier également mais l'écart augmente et monte jusqu'à 14 unités.

Philly domine, Saric est dans son jardin et seul Morris (17 pts) laisse un espoir aux C's.

Les visiteurs reviennent à -10 mais ne feront pas mieux. Les 76ers ont la main sur le match et s'imposent 103-92, revenant à 3-1 dans la série.

Toronto sweepé en playoffs NBA

La victoire était impérative pour les Raptors [VIDEO] pour éviter un coup de balai qui ferait très mauvais effet après avoir terminé en tête du classement de la saison régulière à l'Est.

Mais les canadiens n'ont jamais pu espérer quoi que ce soit dans ce match, rapidement menés de 10 points dès le premier quart-temps.

Malgré une bonne entrée de Valanciunas (18 pts) et Miles, les Cavs creusent un nouvel écart terminant à +16 à la mi-temps grâce à Korver et Love (16 et 23 pts) et bien sûr Lebron.

DeRozan essaye bien d'y croire (13 pts) mais n'est pas au niveau recquis face à un James (29 pts, 11 passes, 8 rebonds) qui dévoile encore une fois sa large palette au scoring.

Les Cavaliers sont en route et rien ne pourra les arrêter, sûrement pas ces Raptors, tellement intimidés par le King depuis plusieurs années.

Les remplaçants des deux équipes s'occupent du dernier quart et Cleveland s'impose 128-93 pour atteindre la finale de conférence.