La fin de saison de l'Olympique de Marseille est d'une excitation à couper le souffle. Quatrième de Ligue 1, l'OM jouera la troisième place ce samedi face à Amiens. Pour terminer sur le podium, les Marseillais devront compter sur un faux pas de Lyon, qui reçoit l'OGC Nice de la potentielle recrue phocéenne Mario Balotelli. Mais surtout, les troupes de Rudi Garcia disputeront ce mercredi la finale de la Ligue Europa face à l'Atlético Madrid, 14 ans après celle perdue face au FC Valence à Goteborg.

L'OM face à son destin

La ferveur réapparue [VIDEO] depuis ce quart de finale retour contre le Red Bull Leipzig n'a, depuis, pas quitté la cité phocéenne.

L'immense demande de billets pour la demi-finale aller (plus de 200,000 demandes de billets) ainsi que les festivités après la qualification pour la finale prouvent que Marseille est une place unique en France. Et comme si toutes les planètes étaient alignées cette année, il se trouve que cette finale aura lieu dans l'Hexagone, au Groupama Stadium de Lyon. De quoi faire naître un chant désormais célèbre "Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi".

Plus qu'un nouveau sacre sur la scène européenne, l'OM jouera également une place en Ligue des champions. En effet, le vainqueur de cette Ligue Europa sera directement qualifié pour la C1. De quoi encore plus surmotiver le seul club tricolore vainqueur de cette compétition.

Steve Mandanda a prédit un trophée

Si cette finale paraissait encore improbable il y a quelques mois, en interne les Marseillais croyaient plus que jamais en leurs forces.

C'était le cas notamment de Steve Mandanda. Joueur emblématique de l'OM, le portier international avait prédit que l'équipe remporterait un trophée cette saison. Après la défaite contre Rennes (1-3), qui a suivie une déculottée mémorable sur le Rocher (1-6), Mandanda, selon les dires de son président Jacques-Henri Eyraud, avait pris la parole dans les vestiaires. "Il leur a dit de ne être abattus et de continuer à travailler." C'est alors que la doublure d'Hugo LLoris chez les Bleus a conclu de la manière suivante : "Les gars, croyez-moi, on va gagner quelque chose cette saison".

Dans un peu plus de 24 heures, on pourra vérifier si les croyances de Steve Mandanda étaient exactes, même si en face c'est un gros morceau que va affronter l'OM. Mais comme en 1993 face au Milan AC, Marseille a tout en magasin pour déjouer les pronostics et faire chavirer de bonheur toute la Provence.