Robert Lewandowski s'est retrouvé face à son coéquipier du Bayern Munich, James Rodriguez. Mais hier soir, la star colombienne semblait plus déterminé à faire en sorte que son pays reste en course, après la défaite surprise [VIDEO] contre le Japon. Les Cafeteros, qui avaient été jusqu'en quarts de finale il y a quatre ans, ont mal commencé leur parcours en Russie. Mais c'était sans compter sur un regain de forme de la plupart de ses cadres comme James, Radamel Falcao et Juan Cuadrado.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Après un mauvais pas, cette victoire 3-0 de la Colombie leur apporte un nouveau vent d'espoir, mais élimine totalement la Pologne de cette compétition.

José Pékerman voulait un grand match, il l'a eu

L'entraîneur de la Colombie, José Pékerman, a insisté avant le match sur le fait que son groupe devait "imposer son Football".

Des paroles qui ont trouvé écho au sein du collectif, qui a montré un festival offensif de toute beauté lors de certaines phases de jeu. Les hommes de Pékerman ont ouvert le score à la quarantième minute, avant de doubler la mise trente minutes plus tard, pour finalement achever la Pologne avec une troisième réalisation en contre. Trois buteurs pour trois héros Colombiens, qui joueront leur qualification en huitièmes de finale contre le Sénégal, qui compte quatre points après son match nul hier contre le Japon. Les joueurs nippons devront quant à eux faire un résultat contre l'équipe de Robert Lewandowski pour se détacher du groupe et valider sa place au second tour. D'abord en retard dans cette rencontre, l'attaque sud-américaine [VIDEO] a ensuite pris l'ascendant sur les polonais avant de définitivement mener à la marque.

Après le premier but, tout s'est bien enchaîné pour la Colombie

Lors de la quarantième minute, le but de Yerri Mina va mettre tout le monde d'accord pour le reste de la confrontation. Obligés de construire leur jeu de manière encore plus rapide, Lewandowski et ses coéquipiers n'ont pas réussi à passer à travers la défense des Cafeteros, très solides. Deux contres successifs vont finalement décider de leur sort en coupe du monde, avec tout d'abord une première accélération de Falcao, suivie à peine cinq minutes plus tard par Juan Cuadrado, lancé superbement par James Rodriguez vers le but de Wojciech Szczesny. Une véritable démonstration pour des Colombiens en manque de création face au Japon, et qui avaient notamment subi l'absence de leur star du Bayern Munich dès le coup d'envoi.