L'annonce avait créé un semi-tremblement de terre dans l'univers NBA. Mécontent de la gestion des San Antonio Spurs sur sa blessure aux quadriceps, Kawhi Leonard a demandé à quitter le Texas. Le discours de Gregg Popovich aura été vain, le coach des Spurs n'ayant pas réussi à faire changer d'avis sa star. À un an de la fin de son contrat, Leonard ne peut être qu'échangé, ce qui devrait intervenir très rapidement si l'on en croit les insiders NBA. Trois destinations se dégagent pour l'ailier.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Les Lakers, sa préférence

Originaire de Los Angeles, Kawhi Leonard n'a jamais caché son désir d'évoluer chez lui, et plus particulièrement aux Lakers. La franchise mythique, qui a perdu de sa superbe depuis 2012, compte justement sur cette intersaison pour redorer son blason.

S'il avait prévu de courtiser LeBron James et Paul George, les deux free agents les plus convoités de l'été, le président Magic Johnson a fait du joueur des Spurs une nouvelle priorité, notamment pour attirer les deux autres et former un trio terrifiant.

Pour se faire, les Lakers devront se séparer d'au moins deux de leurs jeunes (Kyle Kuzma, Lonzo Ball, Brandon Ingram, Josh Hart, Julius Randle). Mais le jeu en vaut sacrément la chandelle.

Les Celtics ont la meilleure contrepartie

Si les Spurs vont subvenir à la demande de leur joueur, ils ne sont pas du tout obligés d'envoyer là où Kawhi Leonard le désire, c'est à dire aux Los Angeles Lakers. Sur ce dossier, la franchise texane garde la main, et c'est l'équipe qui proposera la meilleure contrepartie qui l'emportera. À ce petit jeu, les Boston Celtics sont indéniablement les mieux armés.

Danny Ainge, le GM, a réussi plusieurs coups de maître dans sa carrière. Aujourd'hui, il a dans son effectif Jaylen Brown, Marcus Morris, Terry Rozier, Marcus Smart et Kyrie Irving qui sont susceptibles d'être une monnaie d'échange plus que cohérente. Les choix de Draft, très prisés en NBA, peuvent également être incorporés.

La surprise Sixers

La plupart des insiders NBA ont évoqué un point : Les Spurs seraient réticents à envoyer Kawhi Leonard dans la conférence Ouest, soit chez un concurrent direct. Les Philadelphie Sixers ont donc une belle carte à jouer pour récupérer ce qui leur manque, un ailier capable de défendre fort (il a été élu deux fois défenseur de l'année [VIDEO]) et scorer en quantité.

Mais contrairement aux Lakers et aux Celtics, les Sixers n'ont pas grand chose à proposer. On parle de Robert Covington et Dario Saric plus un choix de Draft. Ce sera certainement trop peu pour les Spurs, sauf si Brett Brown inclut Markelle Fultz, le numéro un de la Draft 2017.