Les acteurs de la saison NBA 2017-2018 ont été récompensés la nuit dernière. Le joueur français qui évolue au Utah Jazz, Rudy Gobert, a reçu le prix du meilleur défenseur de la saison alors que James Harden a logiquement été élu MVP, c'est à dire meilleur joueur de la saison.

Rudy Gobert, quatrième français récompensé pour ses prestations en NBA

Si le titre de meilleur défenseur de la saison est largement mérité pour Rudy Gobert, le joueur tricolore des Jazz n'est pas le premier français a être récompensé en fin de saison.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Joakim Noah avait déjà gagné le titre de meilleur défenseur à la fin de la saison 2013-2014 alors qu'il évoluait avec les Bulls de Chicago. En 2006, Boris Diaw, lui, avait décroché la récompense de meilleure progression au cours de la saison avec les Suns de Phoenix.

Quant à Tony Parker, il a tout simplement été nommé MVP des finales en 2007 avec les Spurs de San Antonio.

En 2017, Rudy Gobert avait échoué deuxième derrière Draymond Green pour cette récompense. Avec le troisième meilleur taux de contres cette saison (2,3 par match) et de bonnes statistiques (13,5 points, 10,7 rebonds et 1,4 passes décisives par match en moyenne), le pivot tricolore obtient enfin ce titre. Le Français n'a pas manqué de remercier son équipe et sa famille pour cette récompense. Le Français avait deux concurrents sérieux pour ce titre puisqu'il devait faire face à Anthony Davis et Joel Embiid.

James Harden meilleur joueur de NBA

James Harden a, lui, reçu le prix du meilleur joueur de la saison régulière. Une récompense qui ne surprend personne tant les Rockets de Houston ont dominé la saison régulière.

James Harden y est pour beaucoup dans les performances de son équipe. Avec 30,4 points inscrits en moyenne par match au cours de cette saison, Harden était bien évidemment le favori légitime pour succéder à Russell Westbrook qui avait reçu ce titre en 2017. LeBron James et Anthony Davis (encore lui) étaient les deux autres finalistes au prix de MVP de la saison régulière. A noter que malgré ses trois titres de champions NBA en quatre ans, Golden State a été absent des débats lors de cette nuit des Awards.

Les prix du meilleur débutant et du meilleur entraîneur ont également été attribués au cours de cette soirée. C'est le jeune joueur des Sixers de Philadelphie, Ben Simmons qui a reçu la récompense du meilleur rookie. Le prix du meilleur entraîneur est, lui, revenu à John Casey qui s'est pourtant fait limoger du club des Raptors de Toronto après sa défaite 4-0 face aux Cavaliers de Cleveland au deuxième tour des play-offs. Si Casey a reçu ce titre c'est parce qu'en saison régulière, il avait conduit les Raptors à obtenir un total de 59 victoires, ce qui représente le meilleur bilan de l'histoire du club. Et les Pistons de Detroit l'ont déjà engagé, un mois après son éviction de la franchise de Toronto.