Le monde du Football a-t-il enfin pris conscience du talent invraisemblable de Kylian Mbappé lors de ce Mondial ? À 19 ans et avec seulement un an et demi en tant que professionnel, le jeune homme vit un véritable compte de fées. En l'espace de 18 mois, il s'est révélé comme un futur grand, a été transféré au PSG contre 180 millions d'euros, et a remporté la Coupe du Monde. Le tout en accumulant les records de précocité, que ce soit en club ou en sélection nationale.

Kylian Mbappé donne ses favoris pour le Ballon d'or

Une trajectoire incroyable, rarement vu dans le sport de haut-niveau. Qu'on se le dise, Kylian Mbappé est une licorne dans le football moderne.

Un animal mystique dont on ignore où il va s'arrêter. Pour sa première compétition internationale, le nouveau numéro 7 du PSG a régalé la planète entière [VIDEO]. Des accélérations fulgurantes, des crochets dévastateurs, et pour les défenseurs, la désagréable impression de ne pas pouvoir l'arrêter même en anticipant ses mouvements. Sans oublier ses quatre réalisations et ce match légendaire face à l'Argentine en 8e de finale. Une rencontre qui fait basculer une carrière. On pourrait rajouter ses performances malgré un gros pépin physique en fin de compétition [VIDEO].

Au sortir de cette saison 2017/2018, Kylian Mbappé est assurément l'un des premiers noms qui ressort. De quoi en faire, déjà, un candidat au Ballon d'Or ? Sans problème. Invité à donner ses favoris pour la plus prestigieuse récompense individuelle du football, l'attaquant parisien pense également faire partie du gratin.

"Dans ma liste de favoris, je mettrais forcément Cristiano Ronaldo. L'impact d'une Coupe du monde est énorme. Ce n'est pas parce que ça m'arrange, mais je privilégierais le Mondial à la Ligue des champions. Il y a aussi Varane, Modric et Neymar (...). Et pour finir, je me mettrais moi."

Il oublie Antoine Griezmann

Si l'on peut considérer tout ce beau monde de très légitime pour le Ballon d'or, sauf peut-être Neymar avec un Mondial partiellement raté, Kylian Mbappé oublie, possiblement involontairement, son coéquipier en Bleu, Antoine Griezmann. Le joueur de l'Atlético Madrid fait même partie des grands favoris au vu de ses statistiques et de son palmarès (Europa League et Coupe du monde) sur la saison.

Dans un rôle différent sous les ordres de Didier Deschamps, plus défensif et voué au collectif, Griezmann a eu un impact indéniable dans le parcours des Bleus en Russie. Et même malgré un Mondial mitigé sur le plan offensif, il a cumulé quatre buts et trois passes décisives, tout en étant impliqué dans le premier but de la finale face à la Croatie (CSC de Mandzukic). Qu'on se le dise, la bataille pour le Ballon d'or va faire rage dans les prochains mois.