Quatrième de Ligue 1 et finaliste de l'Europa League, l'OM a des ambitions encore plus élevées cette saison. Afin de retrouver la Ligue des champions, principale chose qu'il manque depuis l'arrivée du nouveau propriétaire Frank McCourt, les dirigeants ont une mission, renforcer un effectif qui a presque fait des miracles l'an passé. Pour cela, l'état-major est clair, l'équipe doit avoir un milieu de terrain supplémentaire, plus un défenseur et bien entendu l'attaquant dont les fans rêvent.

Rolando, un des cadres de Rudi Garcia

Pour le moment, tous les efforts sont concentrés sur un seul homme, Mario Balotelli. Il cristallise l'attention, et même si le dossier en est à sa conclusion, tout est fait pour que l'OM puisse enfin accueillir ce grand buteur tant recherché depuis un an et demi.

Avant de s'attaquer aux autres pistes, l'OM doit également réitérer sa confiance à ceux qui ont formés le noyau dur de Rudi Garcia lors de l'exercice précédant. On peut citer les mondialistes Florian Thauvin, Steve Mandanda et Adil Rami mais aussi Dimitri Payet, Luiz Gustavo et Rolando.

Ce dernier, en fin de contrat, était pressenti pour aller voir d'autres horizons. Mais sa grave blessure contractée en fin de saison a changé la donne pour le Portugais. Finalement, et c'est une bonne nouvelle pour les Olympiens, le défenseur central s'est mis d'accord avec la direction pour reconduire son contrat jusqu'à la fin de la saison prochaine.

Le héros de Salzbourg

Critiqué lors de ses premiers mois sous le maillot marseillais, Rolando est devenu l'un des hommes de base dès le premier match de Rudi Garcia avec Marseille.

C'était ce fameux 0-0 face au PSG au Parc des Princes. Depuis, il n'a presque jamais quitté l'équipe type, sauf en cas de blessure. Surtout, on retiendra de lui son fameux but sur corner à Salzbourg lors de la demi-finale retour de l'Europa League. Une réalisation qui a permis à l'OM de rejoindre la finale de C3 [VIDEO] pour la première fois depuis 14 ans.

Seul inconvénient de cette prolongation, son indisponibilité. Victime d'une rupture du tendon d'Achille, il ne sera de retour au mieux que pour fin 2018. Dès qu'il sera opérationnel, il devrait occuper la première rotation, l'OM étant en quête d'un défenseur central de métier pour épauler Adil Rami. En plus de Rolando et Adil Rami, le club a à sa disposition le jeune Boubacar Kamara, qui peut également évoluer dans l'entrejeu, mais également le patron de cette équipe, Luiz Gustavo.