10

La Belgique de Kevin De Bryne et Eden Hazard fera face au redoutable Brésil de Neymar et Coutinho dans la soirée de vendredi, sur la pelouse d'une Kazan Arena totalement survoltée. Une rencontre choc entre deux formations particulièrement alléchantes qui devraient donner aux passionnés de Football de voir beaucoup de spectacle en perspective.

Il faut dire que c'est sans doute la plus belle affiche des quarts de finale [VIDEO] qui s'annoncent. Depuis le début de la compétition, les deux sélections semblent dérouler sur le terrain, même si les Diables rouges se sont faits une belle frayeur contre les Japonais lundi soir. Les hommes de Roberto Martinez ont d'ailleurs assuré qu'ils répondront présents sur le terrain lors de ce duel.

Car, en face, il y aura tout de même un groupe brésilien qui monte en puissance à chaque nouveau match depuis le début du mondial [VIDEO]. Hésitants à l'entame du tournoi contre la Suisse, les hommes de Tite laissent à voir de plus en plus de maîtrise et de percution sur la pelouse.

Un coup à jouer pour les Belges contre le Brésil

Alors, s'ils ont manqué de combativité dans les 50 premières minutes du match contre le Japon, les Belges n'ont pas intérêt à louper le coche contre la Seleçao. L'équipe dispose d'un potentiel immense au milieu de terrain et en attaque pour faire jeu égal. Eden Hazard, Kevin De Bryne, Romelu Lukaku, aucun doute que la Belgique se mordrait les doigts de ne pas tenter sa chance avec toutes ses possibilités.

On peut donc s'attendre à un festival offensif durant ce deuxième quart de finale, même s'il faudra redonner un peu de tonus défensif à cette formation.

Toby Alderweireld et Vincent Kompany se sont en effet montrés coupables de quelques errements préjudiciables pour leur équipe.

Le Brésil tout en maîtrise

Du côté de la Seleçao, les mécanismes semblent de mieux en rôder avec l'évolution de la compétition. En dehors d'un Philippe Coutinho inhabituellement transparent contre le Mexique, les Brésiliens ont globalement rendu une copie intéressante en huitièmes. Neymar se montre de plus en plus percutant sur le terrain, de quoi inquiéter les défenses adversaires., notamment les Belges.

Sans oublier que, défensivement, les Brésiliens n'ont pas grand chose à envier aux autres nations. Beaucoup de rigueur, même s'il ne reste pas à l'abri de belles percées offensives des Belges. Au final, le quintuple vainqueur de la Coupe du monde pourrait retrouver le dernier carré après son humiliation de 2014, tandis que la Belgique pourra y accéder pour la première fois depuis 1986.