Véritable surprise de ce Mondial 2018, la vaillante équipe de Russie s'apprête à défier vendredi soir la redoutable Croatie de Luka Modrić et Ivan Rakitić pour le compte du troisième quart de finale de la compétition. Une rencontre à l'enjeu absolument incroyable pour les hommes de Stanislav Tchertchessov qui réaliseraient en cas de victoire un exploit inédit pour la formation russe.

Il faut dire que personne n’attendait la Sbornaïa à ce niveau-là de la compétition.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Football

Après une préparation marquée par des résultats décevants, les Russes ont toutefois fini par se réveiller sur cette Coupe du monde qu’ils reçoivent. Et si certains les avaient imaginé passer au travers contre l’Espagne, ils auront répondu bien présents devant leur public de plus en plus nombreux à les soutenir et à rêver d’une place en finale [VIDEO].

Une dynamique qu’ils entendent maintenir pour le prochain match qui les attend contre la Croatie, propulsée parmi les favoris pour un sacre le 15 juillet. Le match promet déjà d’être particulièrement rugueux, à l’image de la rencontre Uruguay-France [VIDEO] qui se déroulera quelques heures plus tôt.

Une Russie qui avance au "courage"

Et comme principal atout face aux Croates, la Russie compte se reposer sur le sérieux et l’énorme courage de ses joueurs, particulièrement combattifs contre la Roja dimanche dernier. Le sélectionneur russe salue lui déjà la performance de son effectif dont il reconnaît aisément l’application dans le travail.

Aucun doute qu’il faudra d’ailleurs travailler dur pour réussir à neutraliser une formation croate qui aura montré de très belles choses en phase de poules.

Mais plus encore, beaucoup espèrent que la Sbornaïa aura pris le temps de se ressourcer après leur huitième éprouvant, afin de faire vivre encore à son public quelques frissons à Sotchi.

La Croatie en baisse de régime

Du côté de la Croatie, de nombreuses inquiétudes ont commencé à germer après le passage sur le fil contre le Danemark dimanche soir. Un match décevant après les espoirs nourris en poules. Et si Luka Modrić a préféré relativiser en estimant que seule la qualification était à retenir, aucun doute que les faiblesses du schéma croate devraient être mises à profit par le staff russe.

Les Flamboyants n’ont donc pas intérêt à y aller doucement face à la Sbornaïa s’ils veulent accrocher le dernier carré de ce mondial. Du meneur de jeu madrilène à son homologue du Barça, Ivan Rakitić, le potentiel technique et la touche créative sont largement suffisants pour mettre en déroute la formation russe. Encore faudra-t-il qu’ils répondent présents.