À un peu plus d'une semaine de la fin du Mercato, l'Olympique de Marseille a vécu une période estivale mitigée. Malgré les recrutements de Nemanja Radonjic et Duje Caleta-Car en provenance de l'Etoile Rouge de Belgrade et du Red Bull Salzbourg, le club phocéen est en passe, une nouvelle fois, d'échouer dans le dossier du grand attaquant recherché. Longtemps courtisé, Mario Balotelli a préféré rester à l'OGC Nice [VIDEO]. Afin de faire oublier cette déception, les dirigeants espèrent attirer un grand nom au milieu de terrain, nouvelle priorité du club.

L'OM doit remplacer Zambo-Anguissa

Il y a plusieurs semaines, Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizarreta avaient donné les principaux axes du mercato, à savoir au moins une recrue par ligne.

Pour un peu plus de 30 millions d'euros, ils ont obtenu un milieu offensif et un défenseur central, tous deux âgés de 22 ans. En laissant de côté ce buteur qui ne devrait pas venir cet été, l'OM est donc toujours à la recherche d'un latéral gauche et donc de ce milieu de terrain.

En laissant partir Frank Zambo-Anguissa à Fulham contre 30 millions d'euros [VIDEO], les Marseillais doivent désormais agir dans l'urgence pour compenser son départ. Pour se faire, plusieurs pistes ont été évoquées, dont celle menant à Ramires, ancien joueur de Chelsea. Mais la rumeur la plus chaude mène à Rome, club où évolue Kevin Strootman.

Kevin Strootman, c'est 30 millions d'euros

Ce n'est pas la première fois que le Néerlandais est annoncé dans le viseur de Marseille. Depuis son arrivée dans la cité phocéenne, Rudi Garcia aimerait pouvoir à nouveau travailler avec l'élément de 28 ans.

En effet, Strootman avait évolué sous les ordres du coach français à l'AS Rome entre 2013 et 2016. Seulement, Rome a des exigences assez élevées pour laisser partir son joueur, 30 millions d'euros. Une indemnité compréhensible vu que le marché italien est clôt et que son club ne pourra donc pas le remplacer.

Mais Strootman, qui présente des qualités indéniables notamment dans la transmission, a montré une certaine fragilité dans le passé. De 2014 à 2016, soit lors du passage de Garcia à Rome, il n'a disputé que 11 rencontres. S'il a depuis pris part à la grand majorité des matches du club de la Louve, cet aspect est à prendre en compte si l'OM veut injecter les 30 millions d'euros demandés. Reste maintenant à savoir si la direction olympienne est prête à formuler une offre avant le 31 août, date de la fermeture du mercato.