L'heure est grave à l'Olympique Lyonnais [VIDEO]. Le club de Ligue 1 reste pour le moment à la septième place du classement, avec deux victoires, un nul, et une défaite. En plus de devoir remonter la tête en championnat, l'entente de Bruno Génésio doit également gérer la Ligue des Champions, qui va démarrer ce soir face à Manchester City. Mais au milieu de toutes ces problématiques, Jean-Michel Aulas connaît ses priorités. Le président du groupe OL estime que le match contre l'Olympique de Marseille, qui aura lieu dimanche prochain en sixième journée de Ligue 1, est plus important. Cependant, il pense dans le même temps que l'attitude des joueurs face aux Citizens va conditionner le choc contre l'OM.

Aulas tire la sonnette d'alarme à Lyon

Rien ne va plus en ce début de saison à Lyon. Le club des Gones, qui a terminé troisième au classement de Ligue 1 l'an dernier, connaît de multiples complications en ce début de saison. Et cela ne devrait pas s'arranger avec la réception de Manchester City [VIDEO], qui plus est à l'extérieur. Mais pour Jean-Michel Aulas, les regards doivent plutôt être tournés vers le match de Ligue 1 contre Marseille, qui aura lieu dimanche prochain, à domicile quant à lui.

Dans L'Equipe, le président de l'Olympique Lyonnais est revenu sur ces deux rencontres, en expliquant ceci : " Le plus important, c'est Marseille, bien sûr". Mais l'homme de 69 ans ne dénigre pas pour autant le rôle que vont devoir jouer les hommes de Bruno Génésio face aux Citizens : "Je me fous d'ailleurs du résultat à City, je veux le contenu et l'attitude". Selon lui, ce "contenu" que vont devoir produire les Lyonnais influera sur la rencontre face à Marseille.

L'OM prêt a tenté le coup sur la terre des Gones ?

Actuellement second de championnat, l'OM sait qu'il a un coup à jouer face à Lyon, en pleine perte de vitesse depuis la reprise.

Qui plus est, après l'exploit des hommes de Rudi Garcia face à l'AS Monaco le 2 septembre dernier, Marseille va avoir l'occasion de repousser son second concurrent au podium de Ligue 1. Enfin, cela leur permettrait de continuer sur leur bonne dynamique, après trois victoires, un nul et une défaite.

Quoiqu'il en soit, le patron des Gones est prêt à en découdre, et refuse de perdre davantage de terrain en championnat. Malgré des débuts poussifs, le natif d'Arbresle refuse de baisser les bras et promet, toujours à L'Equipe, que le onze de départ va "vendre chèrement sa peau" contre les troupes de Rudi Garcia.