La piste du "grand attaquant" fait encore parler d'elle, alors que la période des transferts est bel et bien terminée. Dans les rangs du club phocéen, la priorité n'est pas là, comme l'ont affirmé Rudi Garcia et Jacques-Henri Eyraud dans les derniers jours du mois d'août. Comme aucun achat offensif n'a eu lieu, l'entraîneur doit se rabattre sur Kostas Mitroglou et Valère Germain, en qui il a une grande confiance. Mais les deux footballeurs, qui ont été achetés il y a un an, et qui n'ont pas réussi à totalement s'imposer à l'OM, doivent maintenant prouver leur valeur, d'après Manuel Amoros.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

L'ancien joueur du club marseillais [VIDEO] souhaite mettre la presse sur le grec et son compère français pour la saison à venir.

La victoire contre Monaco, un tournant pour Germain et Mitroglou ?

Buteurs face à L'AS Monaco, Valère Germain et Kostas Mitroglou doivent maintenant profiter de cet élan pour faire une très grande saison sous leurs couleurs.

Sans joueur à la pointe offensive, les deux compétiteurs doivent donc supporter une lourde charge de travail pour l'exercice 2018/2019. Manuel Amoros, présent au club entre 1989 et 1993, affirme quant à lui qu'ils vont devoir tout entreprendre pour assumer leur rôle d'attaquant : "Mitroglou a fait à Monaco l'un de ses meilleurs matches avec l'OM" précisera Amoros, avant de rajouter toutefois "même s'il a fait preuve de maladresse devant le but [...]. Celle-ci, il doit la mettre au fond pour rassurer tout le monde, c'est dommage.".

Concernant Valère Germain, l'homme de cinquante-six ans s'est moins étendu, et a simplement spécifier que le staff connaît les qualités de ce joueur. Enfin, toujours de son point de vue, Rudi Garcia fera un bilan de la situation lors du Mercato hivernal. Cette période fera peut-être office de nouvelles transformations au sein de la zone offensive.

Une saison décisive pour Mitroglou et Germain à l'OM

L'international Grec et l'ancien monégasque ont beaucoup à perdre cette saison. Leur rôle en attaque reste primordiale, et cette seconde année sous les couleurs phocéennes pourrait faire office de nombreux changements pour eux.

L'entraîneur, de son côté, reste optimiste quant à l'avenir. Le natif de Nemours a ainsi expliqué que l'Olympique de Marseille [VIDEO] n'a pas l'utilité d'un nouvel attaquant, pour la simple raison que son groupe est déjà très prolifique en termes de buts inscrits. Pour justifier ses propos, le coach évoquera notamment le nombre de 80 buts en Ligue 1 la saison passée.