Le choc de cette sixième journée de championnat devait être seulement un grand duel entre l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais [VIDEO]. Les deux équipes, qui ont connu un début de parcours différent en ce début de saison, voulaient à tout prix se montrer à la hauteur de l'événement. Alors que le Groupama Stadium était totalement acquis aux Gones, un tract anti-OM a été diffusé dans les tribunes. Cet incident grave a été rendu publique suite à cette rencontre.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne OM

Jean-Michel Aulas a été le premier à réagir, et c'est désormais au tour d'une plus haute instance de la justice de prendre en main l'affaire de ce tract diffamatoire et insultant vis-à-vis de l'OM et des marseillais.

Le Procureur de la République de Lyon alerté par le tract des Bad Gones

C'est une affaire qui ne risque pas de se terminer de sitôt. Au coup de sifflet final, les hommes de Rudi Garcia ont finalement subi une défaite 4 buts à 2. Mais en dehors du résultat, il était beaucoup question de ce tract qui a été commenté d'ailleurs par le président du club lyonnais Jean-Michel Aulas. Ce dernier a publiquement condamné le tract anti-OM dans les tribunes avant la confrontation.

La première réaction du président lyonnais a été de menacer cette minorité de supporters, en envisageant la possibilité de porter plainte contre eux. Mais ce dossier va aujourd'hui plus loin, car c'est le Procureur de la République de Lyon qui a été alerté de ce tract à l'encontre des marseillais. ''Le préfet du Rhône a jugé nécessaire de signaler au procureur de la République de Lyon l'écrit insultant et diffamatoire à l'encontre des Marseillais", a écrit la préfecture.

Les Bad Gones dans le viseur de l'OL et de la justice

Après les mesures prises contre des fans de l'Olympique de Marseille [VIDEO], c'est désormais au tour d'une poignée de supporters de l'Olympique Lyonnais d'avoir à faire avec la justice. Plus tôt dans la semaine, Lyon avait déjà essuyé des critiques sur le comportement de certains de ses supporters en déplacement à Manchester City en Ligue des Champions.

Pour le moment, les Bad Gones restent discrets face à la menace qui plane sur eux. Quoiqu'il en soit, cette affaire ne devrait pas en rester là, et va continuer de mettre ces groupuscules dans une situation très délicate. Les prochaines rencontres d'importance qui auront lieu cette saison, telles que Lyon face au Paris Saint-Germain, ou encore le match retour entre les Gones et les phocéens, ont de bonnes chances de faire l'objet d'une surveillance accrue dans les tribunes.