Le Paris Saint-Germain a très bien entamé son début de saison. Avec six victoires en six matchs, le groupe francilien conserve son efficacité dans le championnat français. Mais malgré ce bon début d'exercice 2018/2019, les questions relatives au fair-play financier sont remises sur la table. Dans le viseur des plus hautes instances de Football européen depuis les achats record de Neymar et Mbappé à l'été 2017, le Paris Saint-Germain pensait être tranquille sur ce point.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Mais l'UEFA a décidé de renvoyer cette équipe devant l'ICFC, l'Instance de Contrôle Financier des Clubs.

La menace du fair-play financier

Durant le dernier Mercato estival, Paris avait déjà dû ronger son frein à cause des sanctions de l'UEFA vis-à-vis du recrutement des attaquants Neymar et Kylian Mbappé [VIDEO], pour un montant d'environ 400 millions d'euros.

Mais l'UEFA ne veut pas s'arrêter là avec le club de la capitale, et vient d'annoncer qu'une nouvelle enquête "plus approfondie" vise le ténor de Ligue 1. RMC Sport a livré des détails sur cette nouvelle instruction à l'encontre du Paris Saint-Germain.

"La chambre de jugement a donc vraisemblablement conclu que l’instruction n’avait pas été parfaitement menée", a expliqué la radio, avant de préciser que l'UEFA pourrait mener des investigations pendant "plusieurs mois" sur le club. Toujours d'après les informations de RMC Sport, l'instance de contrôle financier n'a pas lancé son enquête dès le début de l'été dans le but de ne pas handicaper le PSG pour la Ligue des Champions édition 2019-2020. De son côté, le club français a simplement réagi par un communiqué, indiquant que l'état-major continuera de collaborer avec l'ICFC dans le cadre de ses recherches.

Le PSG rattrapé par ses dépenses de 2017

L'été 2017 aura été le point culminant du projet des Qataris avec le Paris Saint-Germain. Nasser Al-Khelaïfi, l'actuel président, avait ainsi racheté à prix d'or Kylian Mbappé à l'AS Monaco, et Neymar, au FC Barcelone. Ces recrutements avaient été orchestrés quelques mois après la remontada exceptionnelle du club catalan face aux parisiens en Ligue des Champions (6-1). Deux transferts qui ont grandement exposé le PSG face aux instances du football européen.

La période des transferts de l'été 2018 a quant à elle été beaucoup plus calme du côté du PSG. Paris n'a recruté qu'une seule figure internationale, Gianluigi Buffon, libre à la fin de son contrat avec la Juventus Turin. La surveillance de l'UEFA sur les dépenses du club ont freiné les recruteurs dans bon nombre de pistes, dont celle menant à Ivan Rakitic [VIDEO].