Le PSG fait face aux critiques. Mardi soir, le club parisien s'est incliné (3-2) sur la pelouse de Liverpool à l'occasion de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Si l'écart final est plutôt serré, il ne reflète pas la physionomie du match. En effet, le PSG [VIDEO] a été dominé dans les grandes largeurs par les Reds, finalistes de la dernière C1. Avec un peu plus de réussite, les hommes de Jürgen Klöpp auraient pu s'imposer bien plus largement, tant le club parisien s'est trouvé dépassé en défense et au milieu de terrain.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne PSG

Une défaite qui ne remet pas en cause, pour le moment, une possible qualification pour les huitièmes de finale de la compétition, mais Paris est clairement dans le doute dans un groupe particulièrement relevé qui comprend également Naples et l’Étoile Rouge de Belgrade.

Un Neymar individualiste au PSG

Après la rencontre, un homme a concentré la majorité des critiques : Neymar. Le Brésilien est en effet apparu peu concerné sur la pelouse d'Anfield, retombant dans ses travers, à savoir principalement l'individualisme. ' Neymar s'en foutait ', a ainsi lancé Jérôme Rothen, consultant pour RMC Sport et commentateur de la rencontre. La quasi totalité des médias français ont d'ailleurs donné de mauvaises notes à l'international brésilien. Mais la presse anglaise s'est montrée beaucoup plus dure avec celui qui évoluait encore au FC Barcelone il y a deux saisons. Le Daily Mail explique ainsi que Neymar n'aurait ' même pas sa place dans l'équipe de Liverpool ' en raison de son individualisme. Clairement, le Brésilien est apparu très loin du niveau du trio formé par Mohamed Salah, Sadio Mané et Roberto Firmino.

Le PSG n'y arrive pas en Ligue des champions

De tous les médias, le Guardian est celui qui va le plus loin, se posant même la question de savoir si le PSG n'est pas ' un projet dédié à l'arrogance de Neymar '. Des critiques logiques au vu des attentes suscitées par le Brésilien, recruté pour 222 millions d'euros lors du mercato estival 2017. Si le candidat au Ballon d'Or brille en Ligue 1, ce n'est pas vraiment le cas en Ligue des champions depuis son arrivée au Paris Saint-Germain [VIDEO]. Or, c'est précisément pour permettre à Paris de franchir un cap en C1 que les dirigeants parisiens sont allés le chercher à Barcelone. Une telle performance est-elle de nature à relancer la rumeur d'un départ au Real Madrid en 2019 ? La presse espagnole se tient prête.