C'est en fin d'après-midi qu'a été dévoilé, à Milan, le parcours du 102ème Giro d'Italia (11 mai - 2 juin). Quelques jours après celui du Tour de France 2019. Christopher Froome, le tenant du titre, et Elia Viviani, vainqueur du classement à points sur la précédente édition, étaient présents pour l'occasion.

Ce n'était une surprise pour personne : le grand départ aura lieu dans la ville de Bologne avec, au menu, un contre-la-montre individuel de 8,2 kilomètres et une arrivée au sommet du sanctuaire de San Luca (2,1 km à 9,7%). Deux autres étapes mettront à l'honneur les meilleurs rouleurs du peloton : la 9ème (34,7 km entre Riccione et San Marino) et la 21ème (15,6 km Vérone-Vérone).

Sept arrivées au sommet sont programmées sur ce Tour d'Italie. Deux d'entre elles risquent de faire vibrer les coeurs des plus passionnés : Saint Vincent-Courmayeur (14ème étape et ses cinq HC) et Feltre-Croce d'Aune Monte Avena (20ème et ses 5 000 mètres de dénivelés positifs et quatre grands cols au programme). Cette dernière fait d'ailleurs figure d'étape reine de cette 102ème édition.

Du spectacle en prévision

Parmi les montées les plus rudes, on retiendra la présence du mur des Principi di Acaia (20%), du Montoso (HC), du Colle del Lys, du Pian del Lupo, mais aussi celle jusqu'au Serru Lake (14-15%). A noter que la 15ème étape entre Ivrea et Como proposera une variante du Tour de Lombardie. Et le feu d'artifice en troisième semaine : le Passo Gavia, le Mortirolo, le Passo San Boldo, la Cima Campo, le Passo Manghen, le Passo Rolle et le Croce d'Aune-Monte Avena que l'on ne présente plus.

Le Giro rendra hommage à Leonardo da Vinci

Cette année, le Tour d'Italie rendra hommage à Leonardo da Vinci (500 ans que le peintre est mort), Gino Bartali et Fausto Coppi. Les régions les plus visitées seront l'Emilia Romagna, la Lombardia et le Veneto.

Un terrain de jeu qui semble idoine pour le Britannique Chris Froome, mais aussi pour le Néerlandais Tom Dumoulin. Quid des Italiens ? On imagine aisément que Fabio Aru voudra prendre une revanche [VIDEO] sur lui-même et que Vincenzo Nibali ne renoncera pas à une troisième victoire sur le Giro.

Concernant les Français, Thibaut Pinot n'a eu de cesse de répéter son amour pour l'Italie [VIDEO] (notamment à l'issue de sa dernière victoire sur le Tour de Lombardie). Romain Bardet reste lui la grande inconnue. Prendra-t-il le risque d'enchaîner deux Grands Tours, lui qui rêve de maillot jaune ? L'avenir le dira. Le parcours de la Vuelta sera quant à lui révélé en janvier prochain.