Lundi dernier, Julen Lopetegui était remercié par son club [VIDEO]. Recruté cet été après le départ de Zinédine Zidane, il n'est resté finalement que quatre mois sur le banc madrilène. Depuis 2004, c'est le septième entraîneur à se faire remercier par le président Pérez. Des licenciements qui coûtent très cher pour le club de la capitale d'Espagne. Julen Lopetegui lui seul pourrait toucher pas moins de 36 millions d'euros.

Des sommes énormes dépensées !

Depuis 2004, ce ne sont pas moins de sept entraîneurs qui ont été virés par la direction du club espagnol. Dans son édition du jour, Mundo Deportivo est revenu sur combien ont coûté au Real ces sept licenciements.

Commençant par Lopetegui, le quotidien signale que si ce dernier touchait la totalité de son contrat, il repartirait avec 36 millions d'euros alors que AS expliquait qu'il ne toucherait que trois millions d'euros pour ses quatre mois de service sur le banc madrilène. Mundo Deportivo donne ensuite les sommes dépensées pour les six autres entraîneurs :

  • Carlos Queiroz est reparti avec 1 350 000 euros pour 133 jours à la tête des Merengue.
  • Mariano García Remón, 227 500 euros pour 101 jours.
  • Vanderlei Luxemburgo, 1 756 000 euros pour 340 jours.
  • Manuel Pellegrini, après 358 jours sur le banc du Real, il est remercié contre un chèque de 4 200 000 euros.
  • Carlo Ancelotti, l'ancien entraîneur du PSG est reparti avec 7 400 000 euros après presque deux ans de services.
  • Enfin, Rafael Benitez, pour ses 215 jours a récupéré 10 millions d’euros.

A ces sommes faramineuses, il faut ajouter les 18 millions que va toucher Lopetegui pour ses 101 jours comme entraîneur de la Casa Blanca.

En l'espace de 14 ans donc, c'est presque 61 millions d'euros (60 933 500 euros) que le Real a dépensé pour se séparer de sept entraîneurs.

Quel entraîneur pour le Real Madrid ?

Depuis le licenciement de Lopetegui, les dirigeants madrilènes sont à la recherche de leur futur entraîneur. De nombreuses pistes ont été annoncées. Fortement pressenti pour succéder au technicien basque, Antonio Conte aurait finalement refusé de rejoindre le club madrilène [VIDEO].

D'autres noms sont cités par la presse espagnole. Mauricio Pochettino, le manager de Tottenham et Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique sont les plus désirés, mais ils sont tous les deux liés avec leurs employeurs actuels. Reste les autres entraîneurs sans club, comme Laurent Blanc ou Arsène Wenger, sauf si le club décide de maintenir Santiago Solari qui a été nommé entraîneur par intérim après le licenciement de Lopetegui.