De nouvelles informations viennent de tomber concernant les Football Leaks [VIDEO]. Der Spiegel affirme que le Qatar a injecté 1,8 milliard d’euros dans le club du PSG [VIDEO] de façon frauduleuse. Le fair-play financier n’a jamais été respecté, mais surtout, que les plus hauts représentants de l’UEFA, savoir, Michel Platini et Gianni Infantino, auraient facilité la mascarade.

Manchester City aidé par Infantino et Nicolas Sarkozy !

Même son de cloche du côté de Manchester City. Le club britannique est boosté par son actionnaire d’Abou Dhabi de manière quasi illimitée mais n’a jamais été inquiété. Les Citizens ont été sanctionnés par l’UEFA, mais de façon très minime suite à l'intervention de Gianni Infantino.

En 2014, le club anglais s’est vu attribuer une amende revue à la baisse pour éviter d'être exclu de la Ligue des champions car le club ne respectait pas le Fair Play Financier. Infantino a agi en solo et sans consulter la chambre d'instruction de l'Instance de contrôle financier des clubs. Le rôle exact de Nicolas Sarkozy n’est pas clair mais il était en copie d’un mail adressé par Infantino au président de City, Khaldoon Al Moubarak.

Manchester City et le PSG protégés par les dirigeants de l'UEFA !

Suite à l'intervention du dirigeant de l’UEFA une amende de 20 millions d'euros au lieu des 60 millions que méritait le club est infligée au champion d’Angleterre. La chambre d'instruction de l'ICFC ne savait rien car tous les échanges entre les parties ont bien été tenus secrets.

Le 8 mai 2014, Infantino aidera encore Al Moubarak à préparer sa défense devant les instances du Football.

L’accord sera signé malgré l'opposition de la chambre d'instruction de l'Instance de contrôle financier des clubs, pire, Platini proposera ensuite les mêmes avantages au Paris Saint-Germain.

Les sanctions pourraient être immenses

Le quotidien Der Spiegel affirme également que de nouveaux dossiers vont bientôt être remis pour prouver toutes ces déclarations. Les champions en titre en France et en Angleterre sont en danger et si tous ces faits sont avérés, les sanctions pourraient être très sévères.

En plus de grosses amendes ou l’interdiction de recruter pendant un moment, c’est peut-être l’exclusion de la Ligue des Champions qui guette les deux équipes dès cette saison et pourquoi pas pour les années à venir. À moins que les autorités ne décident de frapper encore plus fort et de condamner ces actions par une rétrogradation des deux clubs au niveau inférieur.