Les "Football Leaks" sont une série d'enquêtes consacrées aux coulisses du foot-business. À partir de fuites obtenues par plusieurs médias dont Mediapart pour la France, on peut apprendre que certains joueurs, entraîneurs, agents ou encore équipementiers sont soupçonnés d'évasion fiscale via des montages financiers complexes [VIDEO].

Le Paris Saint-Germain et l'AS Monaco dans le viseur

D'après plusieurs sources concordantes notamment du quotidien allemand Der Spiegel, on apprenait l'imminence de nouvelles révélations sur des pratiques assez douteuses dans le monde du football. Ce vendredi, dans une vidéo bande-annonce, le site internet Mediapart et les Football Leaks ont annoncé une deuxième salve d'accusations à 18h alors que d'autres paraîtrons dans les prochaines semaines.

Après avoir rappelé les noms des joueurs ou entraîneurs concernés par le premier épisode du scandale (Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, José Mourinho notamment), on découvre que dans le second épisode on retrouvera une enquête sur l'AS Monaco ainsi que sur le Paris Saint-Germain puisqu'on peut voir les visages de Nasser Al-Khelaïfi, le prince de Monaco ou encore le président de l'ASM, Dimitry Rybolovlev dans la fameuse vidéo de présentation.

L'UEFA a couvert le Paris Saint-Germain

Selon le site d'investigation, le Qatar a fraudé en injectant 1,8 milliard d’euros dans le club du Paris Saint-Germain. En effet, on apprend que le club de la capitale aurait violé les règles du fair-play financier et que ces faits auraient été couverts par les responsables de l’UEFA de l’époque, à savoir Michel Platini et Gianni Infantino afin que le PSG ne soit pas exclu des compétitions européennes.

Dans ces révélations, on apprend également d'autres faits :

  • Après son élection à la FIFA, Gianni Infantino aurait écarté plusieurs enquêteurs de la commission d’éthique qu'il jugeait un peu trop regardants.
  • La Coupe du Monde 2026, qui a été attribuée au trio USA/Mexique/Canada ne serait pas transparente.
  • L'ancien président français Nicolas Sarkozy serait intervenu auprès de l’UEFA afin de protéger Manchester City de sanctions concernant la Coupe d'Europe alors que le club était accusé de dopage financier énorme et également de violer les règles du fair-play financier.
  • Nicolas Sarkozy avait également proposé à Tamim Al-Thani le rachat du PSG en 2010 et la création d’une chaîne télé en France en échange du Mondial 2022 au Qatar

Ces révélations sont les premières d'une longue liste indique Médiapart, qui devrait sortir encore des informations durant ce mois de novembre.