2

Le capitaine de l'équipe de France a fait ses choix. Du moins les premiers qui seront déterminants dans l'optique de la finale de la Coupe Davis qui se tiendra du 23 au 25 novembre sur terre battue au Stade Pierre-Mauroy de Lille. Ce stade qui avait déjà vu l'équipe de France brandir la Coupe Davis l’année dernière contre la Belgique.

La nouvelle intervient d’ailleurs un peu plus tôt que prévue mais les éliminations des joueurs tricolores [VIDEO] au Masters de Paris Bercy ont accéléré la procédure. Yannick Noah a donc convoqué six joueurs pour un stage de préparation le 12 novembre à Marcq-en-Baroeul. Les heureux élus sont Jérémy Chardy, Richard Gasquet, Pierre-Hugues Herbert, Nicolas Mahut, Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga.

Une liste qui contient quelques surprises compte tenu du niveau de forme de certains joueurs retenus et d’autres écartés.

La course contre la montre de Tsonga

La présence de Jo-Wilfried Tsonga peut donc paraître étonnante, lui qui a enchaîné les blessures depuis avril et qui n’a joué que cinq matchs depuis son retour à Metz. Battu mardi dernier au Masters de Bercy contre Milos Raonic [VIDEO], il annonçait déjà :Pour la suite de la saison (et la Coupe Davis), ça va dépendre de la décision qui sera prise par le capitaine. Il reste trois semaines d'ici la finale. Et je me dis que je peux être dans les temps et c'est une motivation incroyable de me dire que je peux être dans l'équipe. S'il (Noah) décide de me prendre, je ferai encore les choses plus assidûment que pour moi !”

Visiblement, il s’est depuis rassuré et Yannick Noah souhaite compter sur lui pour ce stage.

La course contre la montre s’annonce donc intense pour Jo durant les trois prochaines semaines.

Une autre déception pour Simon, la fin du rêve pour Benneteau

Benoît Paire, Gaël Monfils, Julien Benneteau, Adrian Mannarino et Gilles Simon ont donc été mis sur la touche. On pourra comprendre la déception de ce dernier étant donné le niveau de jeu qu’ils a récemment affiché et de ses dernières performances. Cette décision peut notamment s’expliquer par la présence de Jérémy Chardy particulièrement à l’aise sur terre battue. Il annonçait également se sentir à l’écart du groupe France, c’est en quelque sorte confirmé.

Gaël Monfils lui n’a joué qu’une seule fois sous le capitanat de Noah, il y a de cela deux ans et demi maintenant, et le fait qu’il ne s’aligne pas au Masters n’ai pas forcément joué en sa faveur. Enfin, Pierre-Hugues Herbert, connu pour ses qualités de joueur de double, a été de nouveau appelé. Clap de fin donc pour Julien Benneteau, lui qui rêvait de cette finale comme fin de carrière.

A savoir que sur les six joueurs retenus, Noah ne retiendra que quatre joueurs pour disputer la finale.