Après un match plutôt plaisant à voir, le Paris Saint-Germain aurait pu espérer mieux de son déplacement du côté de Naples pour le compte de la 4e journée de la Ligue des Champions. Si c'est mieux qu'une défaite, ce point du match nul (1-1) bloque toujours le club de la capitale à la troisième place de sa poule.

Un PSG à deux visages

Le groupe du Paris Saint-Germain est plus serré que jamais, c'est le moins que l'on puisse dire.

Publicité
Publicité

En effet, et malgré le match nul du club de la capitale face à Naples, Paris n'est qu'à une petite longueur du premier de la poule. On le sait, la prochaine rencontre face à Liverpool s'annonce déjà décisive et pour faire un bon résultat face aux Reds, il va falloir revoir certaines choses. Ce mardi, on a vu un PSG à deux visages. Le premier fut plutôt bon et consistant avec une supériorité technique, tactique, mais aussi une agressivité que l'on ne connaissait pas vraiment encore.

Publicité

Paris a donc réalisé une première période de haut vol puisque les Italiens n'ont pratiquement rien réussi et le but de Juan Bernat, symbolisait parfaitement la bonne gestion des événements. Mais, parce qu'il y a un mais, les choses se sont gâtées dès le retour des vestiaires. Les Napolitains ont en effet joué un cran plus haut qu'en première mi-temps tout en intensifiant leur pressing sur les joueurs du Paris Saint-Germain. Résultat, Paris a dû subir, jusqu'à craquer sur une erreur grossière de Thiago Silva.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
PSG

Paris en position de force ?

Si l'on sait que le Paris Saint-Germain n'est pas en réussite face aux grosses équipes de leur poule (une défaite et deux nuls), l'ensemble des joueurs sont d'accord pour dire qu'ils sont plutôt dans une position confortable après les quatre premières journées : 'Sur le calendrier on est pas mal. On a de la chance de jouer Liverpool à domicile et ensuite d'aller à Belgrade', a notamment déclaré Thomas Meunier en expliquant ensuite qu'il va falloir remporter les deux rencontres.

Après les deux rencontres, on va pouvoir voir si le Paris Saint-Germain a la carrure d'un grand d'Europe. En résumé, les Parisiens ont encore leur destin entre leurs mains : S’ils font le plein lors de leurs deux dernières rencontres, ils sont certains d'aller en huitièmes de finale. Mais attention, en cas de contre-performance, il est possible que le club de la capitale soit éliminé des deux compétitions européennes s'il termine dernier de sa poule.

Publicité

Réponse dans quelques semaines.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite