Le fisc espagnol est sur le dos de Neymar, le quotidien El Mundo a affirmé ce lundi qu’il y a une enquête sur les différents mouvements du footballeur sur le plan professionnel. C’est surtout à cause de sa prime de prolongation dans le FC Barcelone accompagné de son résonnant transfert en 2017 au Paris Saint Germain. L’Agence France-Presse a déjà essayé de contacter le Trésor public, mais ce dernier s’est refusé à l’encontre de tous les commentaires.

En vérité, selon le journal El Mundo, le fisc veut savoir si Neymar a réglé en Espagne les impôts qui correspondent à la prime de prolongation qu’il a reçue dans le Barça ainsi qu’aux divers revenus qui se rapportent à son transfertdans l’équipe de Paris Saint-Germain.

En effet, en 2017, année dans laquelle a eu lieu l’incroyable indemnité de transfert de 222 millions d’euros, Neymar était résident fiscal en Espagne, il a donc l’obligation d’y notifier ses revenus tant ceux gagnés en Espagne que ceux gagnés en France. Sans ignorer que le jeune footballeur réclamerait l'entraîneur pour rester dans le PSG.

La retentissante prime de Neymar

Le versement d’une prime de prolongation à Neymar a été déjà et est encore dans une bataille judiciaire entre le club catalan et le Brésilien.

Il a ouvert une affaire judiciaire qui a appelé une audience devant les prud’hommes à Barcelone le 21 mars. Ainsi, le fisc a revendiqué toutes les données concernant les différentes transactions à ce tribunal, selon encore El Mundo, mais il a dédaigné à tout commentaire. En l’été 2016, au même moment de la signature du nouveau bail, Neymar et le Barcelone ont déjà signé un accord de négociation de prime. Mais il s’avère qu’après son départ fracassant au PSG, le club catalan a refusé de lui verser les primes de 26 millions d’euros promis.

La plus complexe histoire judiciaire de Neymar

En outre, le FC Barcelone a déposé une plainte contre Neymar en l’accusant de ne pas avoir respecté le contrat. Il réclame alors à son ancien joueur de lui restituer la prime qu’il a quant à lui déjà versée ainsi qu’un dommage de 8,5 millions d’euros. De son côté, Neymar a aussi fait un recours en justice contre son ancienne équipe, il a déposé plainte auprès de la FIFA affirmant qu’il n’a reçu aucun paiement et qu’il réclame sa prime.

Cette affaire est assez difficile, mais le joueur n’est pas le premier à avoir des problèmes de justice auprès du fisc espagnol dernièrement. Cristiano Ronaldo, l’ancienne star du Réal Madrid a déjà payé 18,8 millions de cautions ; Lionel Messi, grande star du Barça, a aussi été condamné à 2 millions d’euros en 2016.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite