Nouveau coup de tonnerre pour les huitièmes de finale de la 64e édition de la Ligue des Champions. Après le Real Madrid étrillé à domicile par l'Ajax Amsterdam (1-4), c'était au tour du Paris Saint-Germain de tomber sur sa pelouse du Parc des princes ce mercredi. Malgré un public très présent dans les gradins, le club de la capitale s'est en effet incliné (1-3) face à Manchester United.

Il faut dire qu'on n'est pas loin de l'incroyable remontada vécue au Camp Nou contre le Barça en 2017 (1-6).

Après sa victoire convaincante à Old Trafford (2-0) il y a trois semaines, le PSG partait largement favori pour une qualification en quarts de finale de la compétition. Une qualification qui était d'ailleurs en chemin jusqu'au penalty de Rashford dans le temps additionnel.

S'ils ont dominé les Red Devils sur tout le match avec 73% de possession de balle, les Parisiens ont pour l'essentiel joué avec la peur au ventre.

C'est ainsi que la rencontre aura donné lieu à un scénario totalement inconséquent Porte d'Auteuil. Malgré une formation mancunienne lourdement remaniée, Ole Gunnar Solskjær aura réussi son pari, lui qui a pris les rênes depuis quelques semaines.

De grosses alertes en première période

Le PSG aura incontestablement eu la maîtrise du ballon, mais cela ne l'empêchera pas de rentrer aux vestiaires avec déjà un but de retard à l'issue de la première période (1-2).

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
PSG

Et si Manchester United n'a pas vraiment montré grand-chose du fait des nombreuses absences dans ses rangs, le club anglais aura pu compter sur un Romelu Lukaku plutôt en grande forme des derniers temps.

C'est lui qui montrera la voie à ses camarades en s'offrant au passage un doublé impitoyable (2e, 30e), sur deux erreurs de Kehrer et Buffon. Le premier a tenté une passe en retrait hasardeuse en direction de Silva qui s'est fait doubler par le Belge, tandis que le second aura maladroitement repoussé une frappe lointaine dans les pieds de l'attaquant de 25 ans. Les prouesses de Verratti au milieu, de même que les accélérations de Di Maria et Mbappé [VIDEO] n'y changeront rien.

Une main de Kimpembe qui coûte chère

Bien sûr, le fait marquant de cette soirée sombre du club de la capitale restera sans aucun doute cette main coupable de Presnel Kimpembe à 92e minute du match. Le regard du défenseur tricolore en disait d'ailleurs long sur le désarroi des Parisiens alors que l'arbitre de la rencontre, Monsieur Skomina, regardait son petit écran pour déterminer s'il y avait une raison ou non de siffler un penalty.

Marcus Rashford ne tremblera pas au moment de frapper devant les 1,92 m de Buffon. Un tir en force côté gauche afin de ne laisser aucune chance au gardien de but italien. Voilà donc Paris éliminé pour la 3e année consécutive au stade des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Pas de miracle donc pour Thomas Tuchel, même si beaucoup saluent une bonne tenue de son vestiaire.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite