Le conseiller de Jean-Michel Aulas, Gerard Houiller, qui était également deux ans à la tête de l'Olympique Lyonnais entre 2005 et 2007, estime que son ancien club a fait l'objet d'un "complot" pour les éloigner des places européennes.

Le Paris Saint-Germain et L'OM ensemble pour ce combat

Comme vous le savez tous, la Ligue 1 s'est brutalement arrêtée à la 28e journée, laissant les 10 dernières journées de côté. Si la cause principale de cette fin de saison anticipée est la crise du Coronavirus, l'ancien manager de Liverpool pense au contraire que la décision prise par la LFP fait partie d'un complot anti-Lyon dissimulé par l'Etat français.

En effet, le Paris Saint-Germain a pu fêter son titre en avance, l'Olympique de Marseille a terminé à la seconde place, se qualifiant pour la prochaine Ligue des Champions, mais l'OL est resté sur le carreau. Lyon a ainsi terminé à la septième place du championnat de France, ce qui signifie que Les Gones ont raté la qualification européenne pour la première fois depuis 1997.

Gérard Houllier, qui a dirigé Lyon entre 2005 et 2007 avant un passage du côté d'Aston Vila, travaille désormais comme conseiller du président lyonnais Jean-Michel Aulas. Et selon lui, la décision de terminer plus tôt la Ligue 1 a été prise car le Paris Saint-Germain et Marseille, en second lieu, auraient travaillé ensemble pour influencer les autorités.

Houllier a ajouté que la saison aurait dû être annulée complètement si elle ne pouvait pas être terminée : "J'ai trouvé cela très injuste", a-t-il déclaré. "Un championnat ne s'arrête pas à la 3e, 19e ou 28e journée, nous allons jusqu'au bout, sinon nous le considérons comme nul et non avenu.

"

Gérard Houiller va loin dans ses accusations

Pour étayer ses propos, Gérard Houiller a fait une déclaration lourde de sens : "Il y a un axe entre l'OM et le PSG et il a frappé fort. Il s'est mis des alliés de son côté avec des arrangements entre amis et je pense que c'était surtout un complot, un plan pour éliminer l'OL", a-t-il déclaré.

"Ce sera étouffé car je dirai que l'État est présent et partie prenante. J'ai suivi toutes les conférences de presse d'Emmanuel Macron ou Édouard Philippe et on n'a jamais parlé de sport. Et comme par hasard, sur la dernière, on dit que le championnat ne pourra pas reprendre. C'était la première fois que l'on parlait de sport. J'ai trouvé ça un peu bizarre", a-t-il ajouté.

Pour justifier ses grosses accusations, Gérard Houllier estime qu'il fallait suivre l'exemple des autres ligues majeures, comme celle d'Allemagne. En effet, ce samedi la Bundesliga reprendra ses droits. Et il explique que si tout se passe pour le mieux, la France aura l'air ridicule à côté. Une chose est certaine, l'ancien entraîneur de Liverpool est très remonté.

Suivez la page OM
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!