Depuis quelques semaines, les rumeurs plus ou moins vraies autour de l'Olympique de Marseille vont bon train. On parlait d'un départ de Zubizarreta, il s'est confirmé, il se murmurait qu'André Villas-Boas allait quitter un club qui devait passer sous pavillon saoudien. Pour ces dernières rumeurs, il n'en est rien, le Portugais va rester du côté de la Canebière et Frank McCourt est toujours le propriétaire du club. Néanmoins, selon les informations relayées par le 10sport, des échanges avec l'Arabie Saoudite ont bien eu lieu et le président de la République, Emmanuel Macron, aurait pu donner un coup de pouce dans ce dossier.

L'OM n'est pas à vendre

Sur le plan sportif, l'Olympique de Marseille a réalisé une excellente saison et disputera l'an prochain la Ligue des Champions. En coulisses, la situation est beaucoup plus difficile à gérer. Tout d'abord, les sanctions du fair-play financier planent au-dessus des dirigeants olympiens qui vont devoir vendre tout en restant compétitifs. Egalement, les dirigeants ne veulent pas dégrader une situation déjà très tendue avec les supporters du club. Pour cela, la communication est claire, l'OM n'est pas à vendre officiellement.

Officieusement c'est bien différent, "l’OM est à l’écoute des éventuelles propositions", une petite nuance qui fait une grande différence. Le club se trouve dans une situation financière délicate et doit trouver un nouveau repreneur, qui devra aussi éponger les dettes.

Selon les informations du 10Sport, il est difficile de savoir si Frank McCourt a échangé avec Al-Walid ben Talal.

Ce que l'on peut dire, c'est que des échanges ont eu lieu avec des intermédiaires. Egalement, le propriétaire du club marseillais ne souhaite pas vendre à n'importe quel prix. Si aucun lien n'a été directement établi, difficile de ne pas voir de lien indirect entre les fonds saoudiens et le prince qui en possède une grande quantité.

Macron se prend pour Nicolas Sarkozy

Quand en 2011, le PSG est racheté par QSI, Nicolas Sarkozy, fan du club et proche de l'émir du Qatar avait joué les entremetteurs pour faciliter les négociations. Ainsi, quand l'Arabie Saoudite frappe aux portes du centre d'entrainement Robert-Louis Dreyfus, Jacques-Henri Eyraud, qui dispose d'une relation privilégiée avec le chef de l'Etat Emmanuel Macron, les rapprochements se font.

Rappelons que le président de la République est un fervent supporter de l'Olympique de Marseille. Emmanuel Macron aurait fait savoir qu’il pouvait mettre à sa disposition son réseau pour faire jouer ses relations ou accompagner le dossier si cela était nécessaire. Impossible de confirmer une intervention directe d'Emmanuel Macron mais il serait prêt à aider.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!