C'est officiel depuis peu, le milieu de terrain brésilien Arthur, 23 ans, a signé un contrat avec la Juventus contre une somme de 72 millions d'euros. Le milieu bosnien Pjanic a, quant à lui, fait le chemin inverse et a quitté la Juve pour rejoindre le Barça contre 60 millions d'euros.

Arthur avait rejoint le Barca en 2018 en provenance de Gremio. Il aura participé à 72 matchs avec le Barça (4 buts). Pjanic lui était arrivé à la Juventus en 2016 en provenance de l'AS Roma et aura disputé 170 matchs pour 22 buts avec la Vieille Dame.

Un étonnant échange

Dans un échange classique, un joueur rejoint le club en échange de l'autre joueur.

Il n'y a pas de versement d'indemnité de transfert ou juste la différence de valeur entre les deux joueurs. Ici par exemple, Pjanic recruté pour 60 millions d'euros, Arthur pour 72 millions dans un échange normal, la Juventus aurait juste dû verser la somme de 12 millions au Barça.

Cet échange laisse donc perplexes les amateurs du ballon rond et amène à se demander pourquoi les deux clubs ont fonctionné comme ça.

Sportivement également, l'échange est étonnant, le Barca laissant partir un international brésilien de 23 ans en pleine progression pour recruter un joueur de 30 ans dont la fin de carrière approche.

Contourner le fair-play financier

Le Barça a récemment beaucoup dépensé sur le marché des transferts avec les arrivées de Philippe Coutinho, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé.

De l'autre coté, les Catalans n'ont pas réussi à générer suffisamment de revenus pour compenser les énormes investissements.

De ce fait, Barcelone se trouvait dans une situation délicate avec un déficit à combler pour rentrer dans les clous du fair-play financier et éviter une sanction.

C'est là où intervient ce montage financier.

En effet, dans le montage, les deux clubs vont pouvoir lisser le prix du transfert sur le nombre d'années des contrats alors que la vente des joueurs rentre elle en intégralité dans le bilan comptable des clubs.

Par exemple pour Arthur, le club catalan rentre 72 millions dans les caisses alors que le transfert de Pjanic va lui "coûter" 60 millions sur 4 ans, soit 15 millions par an.

Le club va donc avoir un bilan positif de 72-15 = 57 millions pour cette année, même principe pour Pjanic et la Juventus.

De plus, le Barça devait faire rentrer 70 millions impérativement afin de clôturer ses comptes, cette rentrée de 72 millions correspond donc au montant nécessaire.

Les fans indignés sur Twitter

Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont réagi à ce montage, il faut se rappeler que des clubs comme Chelsea et Manchester City notamment ont été sanctionnés pour non-respect du fair-play financier. Le PSG et l'OM sont également surveillés.

Pour beaucoup, cet échange est un scandale et devrait nécessiter une enquête de la FIFA. Ci-dessous certaines réactions trouvées sur Twitter :

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!