Le 17 juin dernier, Aleksander Ceferin annonçait les toutes premières directives arrêtées par le Comité exécutif de l'UEFA sur les suites à donner à la Ligue des champions. Le tournoi à huit avec élimination directe entre les différents qualifiés des huitièmes de finale a notamment été confirmé, et les dates de sa tenue entérinées pour la période allant du 12 au 23 août prochain. Une situation totalement inédite dans l'histoire de la compétition qui ne manque pas vraiment de susciter des interrogations sur la nouvelle formule depuis deux semaines.

Un calendrier précis dès le 10 juillet

Après avoir envisagé les 7 et 8 août pour clôturer les 8es de finale reportés en mars, c'est à la première date que ceux-ci se joueront.

Pour rappel, le Bayern Munich accueillera Chelsea, Barcelone fera face à Naples, l'Olympique Lyonnais se déplacera à Turin pour affronter la Juventus, tandis que le Real Madrid jouera son va-tout contre Manchester City.

Les termes de qualification des équipes à ce niveau de la compétition se calqueront selon les règles usuelles de la Ligue des Champions. Les quatre derniers qualifiés rejoindront le tableau du Final 8 où les attendront déjà le Paris Saint-Germain, l'Atlético Madrid, l'Atalanta Bergame et le RB Leipzig.

A noter que le tirage au sort pour l'attribution des rencontres dans ce tournoi se tiendra le 10 juillet prochain au cours d'un événement dédié au siège de l’UEFA (Nyon). Un calendrier exact sera alors publié, avec déjà en référence les dates du 12, 13, 14 et 15 août arrêtées pour les quarts, celles du 18 et 19 août pour les demi-finales et celle du 23 pour la finale au stade de la Luz.

Un règlement sur mesure

Quant aux modalités sportives du tournoi, l'UEFA a mis en avant des mesures qui s'appliqueront automatiquement aux autres compétitions européennes. Il est notamment question des quarts de finale et demi-finales qui donneront lieu à des prolongations et une séance de tirs au but classique en cas d'égalité entre deux équipes au terme du temps imparti.

De plus, il sera possible d'effectuer cinq changements de joueur au cours d'une rencontre pour l'ensemble des matchs restants à jouer (y compris 8es de finale), selon des amendements temporaires de la Loi du Jeu. Autant dire que la C1 promet de belles étincelles pour les amoureux du ballon rond, même si la présence du public dans les stades reste encore à trancher.

Pour l'heure, les dirigeants de l'UEFA s'accordent juste à relever que cela dépendra de l'évolution de la crise au Portugal, pays qui a été retenu pour accueillir le final de cet édition 2019-2020. Pas trop d'inquiétudes à ce sujet toutefois, même si une légère accélération du virus a pu être constatée dans celui qui fait partie des territoires européens les moins touchés.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!