Le tirage au sort de la 65e édition de la Ligue des champions a rendu son verdict jeudi lors d'une cérémonie organisée à Monaco en présence des délégations des clubs européens qualifiés. Le Paris Saint-Germain figurera dans le groupe A de la prestigieuse compétition en compagnie du Real Madrid, tandis que le rival lyonnais défendra ses chances dans un groupe G largement ouvert. Mauvaise pioche en revanche pour la formation du LOSC qui aura à faire face à de gros morceaux dans le groupe H, avec Chelsea, Valence ou encore l'Ajax.

Il faut dire que le moment était très attendu par les amoureux du ballon rond, de même que par le staff de chacun des clubs présents pour cette nouvelle édition. L'occasion de découvrir, parfois en se mordant les doigts, l'identité des adversaires qu'il faudra défier dans les prochaines semaines pour obtenir son précieux ticket pour les huitièmes de finale du tournoi roi d'Europe. Et à ce jeu, les formations françaises semblent s'en être plutôt bien tirées, à l'exception des hommes de Christophe Galtier, qui devront vraiment batailler dur pour tenter d'exister.

Real, un adversaire familier pour le PSG

A noter déjà que la confrontation avec le Real sera une belle occasion de revanche pour les Parisiens après l'élimination en 8es de finale lors de l'édition 2017-2018. Et cela même si l'opération s'annonce compliquée face à une formation dirigée par Zidane Zinédine, qui fait bonne impression pour son début de saison en Liga. Toutefois, les deux écuries occupent actuellement la 3e marche sur le podium de leur championnat respectif, et le compteur but du PSG en Ligue 1 laisse assez bien entrevoir son appétit offensif pour cette nouvelle saison.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
PSG

Bien sûr, le club de la capitale aura fort à faire avec les absences attendues de Kylian Mbappé et Edinson Cavani pour l'ouverture de la compétition le 18 septembre. Les deux attaquants parisiens sont sortis sur blessures, lors de la réception gagnante de Toulouse dimanche dernier dans leur ancre survoltée du Parc des princes. Attention toutefois à ne pas sous-estimer les formations de Galatasaray (Turquie) et du FC Bruges (Belgique) qui auront, comme souvent, à coeur de ne pas faire de la simple figuration durant la phase de poules.

Lyon face à un véritable boulevard

Du côté de l'Olympique lyonnais, le ton s'annonce tout aussi apaisé, du fait de l'absence d'une grosse pointure du foot européen dans son tableau de matchs. Les hommes de Sylvinho feront face d'entrée au Zenit Saint-Petersburg (Russie) le 17 septembre, avant d'aller affronter le RB Leipzig (Allemagne) le 2 octobre et Benfica Lisbonne (Portugal) le 23. Et si le parcours s'annonce le plus aisé de la compétition, difficile de ne pas garder en mémoire les difficultés parfois rencontrées par le club français au moment de concrétiser.

Pour le reste, le tenant du titre Liverpool se retrouvera comme la saison dernière face à Naples (Italie), mais aussi avec Salzbourg (Autriche) et Genk (Belgique) dans le groupe E. Le FC Barcelone de Lionel Messi a quant à lui hérité du groupe F avec le Borussia Dortmund (Allemagne), l'Inter Milan (Italie), ainsi que le Slavia Prague (République tchèque). Cristiano Ronaldo et la Juventus Turin tombent pour leur part dans le groupe D aux côtés de l'Atlético Madrid (Espagne), du Bayer Leverkusen (Allemagne) et du Lokomotiv Moscou (Russie).

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite