Après de longues semaines sans basket, la NBA va reprendre ses droits et la date officielle de reprise est connue : ce sera le 31 juillet à Orlando. Le site de disney accueillera la fin de saison. Alors qu’on peut se réjouir de revoir la meilleure ligue de basket au monde, certains individus pensent déjà que le champion de cette saison n’aura pas la même reconnaissance que les vainqueurs d’une saison normale, c’est-à-dire sans coupure ni ‘’nouveau format’’. Voici pourquoi on ne devrait pas mettre d’astérisque à côté du nom du lauréat de la saison 2019-2020.

La situation sera la même pour toutes les équipes NBA

La Floride et Orlando seront donc le théâtre de la fin de saison NBA. A Disney, sur terrain neutre, les équipes joueront le titre loin de leurs terres sauf si Orlando (actuellement 8e de la conférence Est) ou, un peu plus loin, Miami (4e) enchainent les victoires. Même si on ne sait pas encore s’il y aura des spectateurs, on sait d’ores et déjà que la fin de saison se fera dans un contexte original. Les franchises n’auront ni leurs fans, ni leurs repères sur les parquets qu’ils ont l’habitude de fouler. Si les conditions sont identiques pour tout le monde, pourquoi alors penser que le champion n’aura pas le même éclat que les années dites normales ?

La NBA est à peine ‘retouchée’ et les Playoffs se disputeront intégralement

Certes, la saison régulière sert à définir les places qualificatives pour les Playoffs mais 80% du travail était déjà fait avant la pause forcée liée au coronavirus. De plus, les favoris au titre que sont les Milwaukee Bucks à l’Est et les Los Angeles Lakers à l’Ouest étaient quasiment assurés de terminer premier de leur conférence.

L’avantage du terrain, vrai objectif de la saison régulière avant de débuter la phase finale, ne se verra donc pas. Ne serait-ce donc pas l’occasion de donner donc plus de crédit au futur champion ? Et si l’équipe victorieuse est une surprise, ne sera-ce pas cette formation qui aura mieux géré la crise sanitaire, la pause, la pression et donc mérité le titre ?

On verra avec cette situation exceptionnelle qui sont les vrais athlètes, ceux qui n’ont pas fait d’excès, ceux qui sont restés ‘focus’ sur les objectifs… et ceux qui sont donc des champions exceptionnels. D’autant plus que les Playoffs, le vrai rendez-vous de la saison, se joueront en entier sans modifications. Tous les gros matches seront disputés. Si astérisque il y a au palmarès des champions NBA, il ne faudra pas le prendre au sens négatif comme un championnat 2020 au rabais mais plutôt dans le sens que la franchise titrée aura gagné malgré un contexte extraordinaire. Et c’est plutôt gratifiant et respectable…

Ne manquez pas notre page Facebook!