Depuis quelques semaines, la tension au sein de l'équipe de France féminine se tend. Les joueuses de l'Olympique Lyonnais, qui font partie des cadres des Bleues, ont vivement critiqués dans les médias leur sélectionneuse, Corinne Diacre.

Dans différentes interviews dans la presse écrite et également sur les plateaux de télévisions, les langues des Lyonnaises se délient sur la gestion humaine de la coache française, jugée calamiteuse. De plus, elles ont avoué ne pas apprécier les méthodes de Corinne Diacre, notamment lors de la Coupe du Monde 2019, organisée dans l'Hexagone, les Bleues se sont faites éliminer en quart de finale par les américaines (1-2) après un doublé de Megan Rapinoe.

Ainsi, l'entraineuse qui n'est plus en odeur de sainteté dans les vestiaires, aurait des surnoms très offensants.

Le ton est monté entre Amandine Henry et Corinne Diacre

La milieu de terrain de l'OL, Amandine Henry fait partie des plus anciennes et des cadres de l'équipe de France féminine. Elle a honoré sa toute première sélection le 22 avril 2009, dans une rencontre amicale face aux suissesses (victoire 2-0 des bleues). Lors de ce match, elle a fêté par la même occasion sa première titularisation. Aujourd'hui, la native de Lille, compte 93 sélections et a participé à de nombreuses phases finales de Coupe du Monde et à deux olympiades (2012 et 2016).

Pourtant, sa carrière au sein des Bleues pourrait être compromise à cause de sa mésentente avec Corinne Diacre.

D'ailleurs, alors qu'une discussion devrait avoir lieu dans les prochains jours. Plusieurs médias ont indiqué qu'une altercation verbale a eu lieu entre la Lyonnaise et sa coache. Toujours selon le média, cela aurait eu lieu lors d'une séance de musculation, où la sélectionneuse se serait dirigée en direction d'Amandine Henry en déclarant: "Ne t'inquiète pas, tu vas l'avoir ta discussion", a fulminé celle qui a joué toute sa carrière à l'ASJ Soyaux.

"J'espère bien, ce serait bien que l'on puisse discuter", a rétorqué Amandine Henry. Par la suite, sa coache lui aurait lancé: "Dans la vie tout se paye!". "Tu me menaces?!", aurait répondu la Lyonnaise, abasourdie par le coup de pression de Corinne Diacre.

Les joueuses donnent des surnoms peu flatteurs à leur coache

Cette situation entre Corinne Diacre et ses joueuses va forcément nuire aux performances sportives de l'équipe nationale française.

Pourtant, Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football (FFF), a exigé aux deux parties de discuter pour apaiser les tensions et trouver une solution pour sortir de cette crise, qui fait tache.

Mais, d'après une source de l'AFP, il n'y aurait pas seulement les joueuses de l'OL qui se plaignent des méthodes de la sélectionneuse. Toujours selon cette source, Corinne Diacre est surnommée "Coco-virus", "adjudant-chef" ou "dragon" par certaines joueuses de l’équipe de France. D'ailleurs, plusieurs messages entre internationales issues de divers clubs, citeraient ces surnoms.

Les internautes réagissent aux surnoms donnés à Corinne Diacre

Sur les réseaux sociaux, des twittos ont voulu donner leurs avis sur cette situation abracadabrante au sein de l'équipe de France.

Certains ne comprennent pas le manque de réaction de Noël Le Graët: "Elle a une sextape de Le Graet ou quoi pour qu'elle soit encore là elle ?"..."Domenech 2! C’était le Great qu’il l’avait maintenu"..."Elles sont réunies depuis une semaine, et les relations sont pire qu'avant ce rassemblement ? Il attend quoi le président Le Graet pour siffler la fin de la récré, qu'elles s'entretuent ?"..."Une belle preuve de la gestion calamiteuse de Le Graet".

D'autres préfèrent l'humour: "à Clermont c’était Attila que des surnoms gentils quoi, mdr"..."à deux doigts de l’appeler Staline".

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!