Il y a quelques semaines, la chaîne Téléfoot a mis la clé sous la porte. Nombreux sont les journalistes, techniciens qui ont perdu leur emploi. Ce qui fut l'un des plus gros fiasco du Football français aura été une épreuve douloureuse pour l'ensemble des salariés du groupe. Alors que Mediapro semblait arriver avec de gros moyens, tout s'est arrêté brutalement. Aujourd'hui, Marina Lorenzo revient sur cette expérience et n'hésite pas à remettre les points sur "i", bien évidemment les dirigeants se font détruire.

Chronologie d'un fiasco que Marina Lorenzo décrit comme "extrêmement brutal".

"Nous ne percevions aucun signe avant-coureur"

Dès l'attribution des droits TV par la LFP à Mediapro, cela faisait beaucoup parler. Nombreux étaient les consultants, journalistes et experts qui tiraient sur les dirigeants du football français. Le seul qui pensait que c'était un bon choix c'est bien Fred Hermel dont on vous propose de découvrir une nouvelle fois sa masterclass. Selon Marina Lorenzo, rien ne laissait présager une telle fin, jusqu'à ce que Jaumes Roures demande de négocier le prix de la Ligue 1 et de la Ligue 2 au début du mois d'octobre 2020.

Ce passage fut le tournant d'une fin d'aventure chaotique. Marina Lorenzo n'y est pas allée par quatre chemins : "L’ambiance commence alors à se gâter (...) sur le terrain, les relations avec certains clubs, en colère après la décision de Mediapro, se crispent.

Et les journalistes en payent les conséquences. (...) Ce fut extrêmement brutal". Des propos pleins de colère bien loin de l'émotion qu'avait suscitée la fin de l'aventure de Marina Lorenzo. La surprise fut grande pour les salariés, les tensions avec les clubs de Ligue 1 ont été importantes. Preuve encore une fois que l'aspect financier des droits TV joue un rôle important pour les présidents.

La Ligue 1 sur Canal+ jusqu'en 2024 ?

Sur les terrains de football ou en dehors, l'année 2021 est très tendue. Si généralement, ce sont les clubs qui font la Une des journaux, les coulisses médiatiques sont aussi très animées. Si nombreux sont les journalistes Mediapro qui devraient retrouver un emploi, l'ambiance n'est pas forcément meilleure chez Canal.

Hier, on vous parlait du départ de Marie Portolano alors qu'une menace de licenciement planait sur sa tête.

La chaîne cryptée a donc "profité" de la situation de Mediapro pour récupérer les droits de la Ligue 1. Lors du dernier appel d'offres, Amazon, qui salivait sur les 10 plus belles affiches de la saison, et DAZN, apparaîtraient désormais hors course. Canal+ qui va récupérer la diffusion de la Ligue des Champions dès la saison prochaine pourrait frapper un grand coup.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!