L'ancien joueur du PSG Jérôme Rothen est aujourd'hui consultant mais n'en reste pas moins un amoureux du club parisien avant tout. Durant la demi-finale aller de Ligue des champions, il n'a cessé de dire que les XI hommes de Pochettino devaient mieux faire, notamment dans une deuxième mi-temps où ils se sont totalement effondrés. Symbole de ce second acte incompréhensible, les attitudes de Neymar et Mbappé. Contrairement aux matchs contre le Bayern Munich et au FC Barcelone, les deux stars n'ont pas fait les efforts collectifs (notamment en seconde période).

Après la rencontre, que ce soit dans Champions Zone ou l'After foot, Jérôme Rothen a dézingué les deux joueurs en déplorant que "L'état d'esprit de certains en deuxième période n'est pas digne d'une demi-finale de Ligue des champions"...

L'action de la 55ᵉ minute....

Entre les 45 premières et les 45 dernières minutes du match, c'était le jour et la nuit pour les Parisiens. La ville lumière n'a pas brillé dans le second acte et ses deux stars se sont éteintes. Durant le premier acte on a pu voir une équipe jouer ensemble et faire les efforts les uns pour les autres. En seconde mi-temps, à chaque fois ou presque que les deux joueurs avaient la balle, ils partaient dans un raid solitaire enchaînant les dribbles et oubliant les autres.

Si bien évidemment il reste un match retour et que rien n'est joué, il va falloir que les deux joueurs se mettent dans de meilleures conditions physiques et mentales.

Pour Jérôme Rothen, ils ont tous les deux les capacités pour élever leur niveau de jeu mais il faudra aussi que les deux joueurs fassent des efforts. Il a ainsi déclaré : "Ils en sont capables, donc c'est juste le mental, a repris l'ancien milieu gauche du PSG.

Bien sûr que c'est dur de jouer contre City. (...). Si des joueurs s'en foutent de la récupération du ballon et qu'ils baissent la tête, sans faire assez d'efforts...". Si Daniel Riolo a lui préféré s'en prendre à Marco Verratti, Rothen lui tape sur les deux attaquants stars.

Les Parisiens gardent espoir

Après la rencontre, il y avait un peu d'abattement mais tout de même beaucoup de sérénité dans les rangs parisiens.

Marquinhos en capitaine exemplaire restait confiant, tout comme son entraîneur qui en conférence de presse d'après match expliquait que ses joueurs avaient été bons et avaient fait déjouer les Citizens. Il faut dire que le but de Kevin de Bruyne est tout aussi chanceux que celui de son coéquipier Mahrez. Avec un peu plus de réussite, des stars au top niveau et une attitude exemplaire, les Parisiens peuvent inverser la tendance. Depuis le rachat du club par QSI, les joueurs de la capitale ont toujours été ceux qui ont vu les remontadas se réaliser contre eux. Et si cette année ils changeaient la donne? Réponse mardi prochain.

Suivez la page PSG
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!