Quand en 2011, QSI décide de racheter le PSG, les grands d'Europe gardent un œil plus ou moins lointain sur ce nouveau riche sans pour autant trembler. Néanmoins, plus les années passent, plus les ambitions du club de la Porte d'Auteuil grandissent. Pour contrer ce "club État", les clubs riches mais endettés (comme le Real Madrid ou le FC Barcelone) poussent pour la mise en place d'un fair-play financier pas très équitable. Les Parisiens s'en accommodent et font sauter la banque en signant Mbappé et Neymar le même été. Dans ce très court projet de Super League, Nasser Al-Khelaïfi est le grand gagnant, Daniel Riolo s'en est amusé sur son compte Twitter.

"Le foot rend fou non ?" - Daniel Riolo

Depuis son arrivée dans le monde du Football, les Qataris ont toujours flirté avec la ligne rouge et les interdits mis en place par l'UEFA sans jamais réellement les dépasser. Toujours droit dans ses bottes, Nasser Al-Khelaïfi a su se faire une place dans le monde du ballon rond. Il faut dire qu'entre son rôle au PSG, BeIN Sports et la future organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar, il a su tirer son épingle du jeu. Longtemps critiqué, le club parisien est avec le Bayern Munich le grand gagnant de la semaine.

Daniel Riolo a toujours un avis bien tranché et n'hésite pas à le donner. Sur son compte Twitter, il s'est amusé de la situation et n'a pas hésité à tacler les antis-PSG qui ont bien vite retourné leur veste.

Il a ainsi déclaré : "C’est croustillant d’observer tous ceux qui ont chié sur la tronche du PSG et de son boss obligé maintenant de dire du bien de lui. Un nouveau riche qui s’oppose au projet des anciens riches qui ont la légitimité que le PSG n’avait soi-disant pas. Le foot rend fou non ?"

Nasser et la "clim" Mbappé

Si on disait que Nasser Al-Khelaïfi était le grand gagnant de ce jeu de pouvoir politico-économico-footballistique, il y a forcément un ou deux perdants.

Bien évidemment, comment ne pas citer Florentino Pérez qui n'avait qu'une idée en tête : avoir un nouveau projet sportif et financier. Malheureusement pour lui, il a fait une erreur stratégique qui pourrait lui coûter cher. En mettant l'argent avant les valeurs du football, il pourrait s'être mis Kylian Mbappé à dos.

Le champion du monde 2018 est toujours sous contrat avec le PSG jusqu'en 2022 et en France comme en Espagne, on fait des pieds et des mains pour qu'il renouvelle ou qu'il quitte le Parc des Princes pour jouer au stade Santiago Bernabeu.

Les deux clubs pourraient s'affronter en finale de Ligue des champions, le 29 mai prochain, à Istanbul. La potentielle rencontre entre Nasser Al-Khelaïfi et Florentino Pérez pourrait être glaciale. Le président du PSG a confirmé hier que Mbappé allait rester "for sure" au PSG.

Suivez la page PSG
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!