Les dernières 72 heures de la planète foot ont été extrêmement mouvementées. Au coeur du débat, la naissance d'une Super League européenne menée par le Real Madrid de Florentino Pérez et 11 autres clubs : Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United et City, Tottenham, le Milan AC, l'Inter, la Juventus, le FC Barcelone et l'Atlético Madrid. Cette initiative ayant été mal accueillie par l'UEFA et la majorités des membres du monde du Football (supporters, journalistes, coachs, joueurs...) le projet est très vite tombé à l'eau. Si l'esquisse d'une Super League aura été de courte durée, elle aura au moins eu le mérite de démontrer aux propriétaires de clubs l'influence des supporters, des entraîneurs et des joueurs sur une institution.

En tant que principaux acteurs de ce sport magnifique, ils ont leur mot à dire et l'ont bien fait savoir. Au point d'être entendus.

Comment Liverpool s'est dressé contre la Super League

Le peuple rouge a été l'un des plus marqué par cette annonce d'intégration à la Super League, une ligue semi-fermée et élitiste qui avait pour objectif d’accroître les revenus des très grands clubs et d'en exclure tous les autres. Des valeurs avec lesquelles les supporters des reds et Jürgen Klopp ne sont pas en accord. Les manifestations des groupes de supporters ont été nombreuses, allant jusqu'à afficher des banderoles à Anfield en guise de protestation. Contre l'idée de cette Super League depuis 2019, Jürgen Klopp a réaffirmé son désaccord et a fait planer le doute quant à son avenir avec Liverpool si la décision prise par John W.

Henry n'était pas inversée.

Le propriétaire se rétracte et s'excuse

Sous la pression des supporters, de son entraîneur, de ses joueurs (le très expérimenté James Milner s'était notamment exprimé), et même du gouvernement britannique ; John W. Henry s'est rétracté et a renoncé à intégrer la Super League au même titre que les autres clubs anglais engagés.

Ce dernier s'est alors fendu d'excuses publiques diffusées sur toutes les plateformes du club.

"Je tiens à m'excuser auprès de tous les fans pour la gêne occasionnée lors des 48 dernières heures. Le projet proposé n'allait jamais aboutir sans le soutien des supporters.

Nous vous avons entendus, je vous ai entendus. Je tiens aussi à m'excuser auprès de Jürgen, Billy Hogan (le président), et de tous les joueurs qui travaillent dur pour Liverpool."

Henry a tenu à préciser que ces derniers n'avaient aucune responsabilité dans cette affaire et qu'ils ont été perturbés dans leur travail de manière injuste. Avant de poursuivre :

"Je sais que toute l'équipe du Liverpool FC possède l'expertise et la passion nécessaire pour rétablir la confiance et nous aider à aller de l'avant. J'espère que vous comprendrez que même lorsque nous commettons des erreurs, nous essayons de travailler dans l'intérêt de votre club. Je vous ai laissé tomber, je suis encore une fois désolé et suis le seul responsable de ce qui s'est passé lors des 2 derniers jours.

C'est quelque chose que je n'oublierai pas. Cela montre le pouvoir qu'ont les fans aujourd'hui [...] Il est important que la famille du LFC reste intacte."

Le propriétaire a reconnu son erreur et espère malgré tout que le lien avec les supporters du club, si cher à Liverpool, n'a pas été définitivement brisé. Désormais, l'heure est au retour au football et le Liverpool Football Club, actuellement 6ᵉ de Premier League, va devoir lutter pour obtenir son billet pour la prochaine édition de la Ligue des champions.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!