C'est le débat qui anime les conversations sur les bancs de touche de Ligue 1. Si vous n'avez pas suivi ce qu'il s'est passé. une piqûre de rappel s'impose. Il y a quelques semaines, le président de l'Olympique de Marseille n'avais pas hésité à tacler le niveau des entraîneurs français. Très vexés que leurs compétences soient jugées aussi brutalement, ils n'avaient pas hésité à répondre au président espagnol de façon plus ou moins véhémente. Antoine Kombouaré avait poussé un violent coupe de gueule, Thierry Laurey s'est lui moqué après le nul de Strasbourg au Stade Vélodrome. Aujourd'hui, Nabil Djellit vole au secours de Raymond Domenech.

"Raymond Domenech n'a pas tort"

Si on devait faire la liste des entraîneurs en activité ou non les plus détestés de France, Raymond Domenech serait à n'en pas douter dans le top 5. Les Français n'ont pas oublié l'épisode sud-africain et lui en tiennent encore rigueur et ce n'est pas sa courte et catastrophique expérience sur le banc nantais qui va l'aider à remonter sa cote de popularité. Il y a quelques jours, le compagnon d'Estelle Denis avait tweeté : "L’OM accroché au vélodrome par une équipe strasbourgeoise avec un vrai concept collectif n’en déplaise à Mr Longoria . Bravo à T. Laurey ." Une petite punchline au président marseillais...

Si Raymond Domenech en a pris pour son grade après ce tweet, Nabil Djellit a lui tenu à défendre l'ancien sélectionneur.

Toujours sur le réseau social du petit oiseau bleu, il a donné son avis sur le match Osasuna Real Madrid. "Je regarde Real Osasuna. Gros bloc bas des visiteurs. Pourtant, l'entraîneur n'est pas français. Personne ne s'en plaint. Alors que ces derniers temps, on nous explique que la compétence est liée à la nationalité. Raymond Domenech n'a pas tort sur ce constat caricatural.” On vous laisse vous faire votre propre avis sur le sujet.

Galtier, le contre-exemple ?

Si on regarde le classement de la Ligue 1 et plus particulièrement son top 5, on peut voir qu'il n'y a que deux entraîneurs de nationalité française.

En tête du classement on retrouve Christophe Galtier qui après avoir réalisé un excellent travail du côté de l'ASSE en fait de même dans le nord de la France. En fin de contrat en juin prochain, il est l'objet de nombreuses convoitises à commencer par l'OGC Nice (battu 2 buts à 0 au Stade Pierre Mauroy). Malheureusement, l'entraîneur n'a pas réussi à faire une grande campagne européenne avec le LOSC et c'est pour cela qu'il manque encore un peu de crédit. Néanmoins, si Pablo Longoria a lui justifié ses propos, il y a fort à parier que le jour où Galtier réussira une grande campagne européenne, il mettra tout le monde d'accord sur le niveau de la formation française.

Suivez la page Real Madrid
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!