Les droits TV sont une sacrée rentrée d'argent pour les clubs de Football. En Premier League, un deal a été conclu à hauteur de 1,6 milliard par saison, l'Allemagne (1,159 milliard) ou encore l'Espagne (1,100 milliard) les sommes sont folles et permettent aux clubs d'être actifs sur le mercato estival. En France, après l'échec de Mediapro et une offre supérieure au milliard d'euro, qui n'a jamais été payée, la Ligue de Football Professionnel a dû mal à vendre son produit. Néanmoins, il y a quelques jours, Amazon a décroché 80% des matchs pour la somme de 259 millions d'euros.

Pierre Ménès a lui mis en garde le diffuseur.

Encore un problème de rentabilité ?

Pour le football français, il y avait urgence à trouver une solution concernant les droits TV. L'an dernier, la solution Mediapro avait été un véritable fiasco et on se souvient notamment que plusieurs clubs auraient pu déposer le bilan si une solution n'était pas trouvée par les instances du football. Alors que Canal+ s'est montré dur en négociations, Amazon va débourser 259 millions d'euros annuels, sur la période 2021-2024. Néanmoins, le prix de son offre pour les téléspectateurs pourrait poser un problème de rentabilité pour le géant américain.

En dévoilant son offre autour de 19 euros par mois, Amazon a aussi vu les doutes naître.

Pour Pierre Ménès le constat est sans appel ou presque, il a ainsi déclaré : " Rentable à 1,1 million d’abonnés ? J’aimerais bien qu’on m’explique comment à 13 € sans compter les frais de Prod et les salaires. Combien de gens vont prendre l’abo foot en étant déjà abonné à Amazon ? Dire que c’est rentable à 1,1m d’abonnés, c’est de la flûte.".

Des propos qui sont comme souvent très clair pour Pierre Ménès qui ne devrait pas rejoindre le géant américain...

La LFP déçue de l'offre Amazon ?

L'an dernier la Ligue 1 avait été très attractive jusqu'au bout.

Lille avait décroché son titre lors de la dernière journée, l'Olympique Lyonnais terminé au pied du podium, là encore à la 38ᵉ et dernière journée. Pour la saison prochaine, le PSG et l'Olympique de Marseille font un recrutement intéressant et devraient apporter une belle visibilité à la Ligue 1. Néanmoins, le prix proposé par Amazon pourrait décourager une grande partie des fans du football français. Tout comme Mediapro et les doutes émis par Pierre Ménès, le prix à hauteur de 19 euros par mois devrait en décourager plus d'un. Au sein même de la Ligue de Football Professionnel, Vincent Labrune serait lui aussi déçu de cette offre et aurait préféré voir un prix plus abordable à hauteur de 10 euros par mois.

Les prochaines semaines devraient être déterminantes pour Amazon et aussi pour le football français en général.