4

#Nabilla Benattia, Ayem Nour, Caroline Receveur, Darko, Capucine Anav ou encore Amélie Neten, ce sont les noms des différents candidats ayant participé à des programmes de télé-réalité et qui, ont pourtant réussi à développer une véritable carrière professionnelle à succès.

Face à eux, les "stars de la télé réalités" comme Julien Tanti ou encore Jessica Thivenin, des candidats de télé-réalité souvent nommés comme de véritable machines à rapporter de l'argent dans l'industrie du divertissement pour les jeunes de 12 à 25 ans.

Qu'est-ce que ces profils ont en commun ? Qu'est-ce qui les différencie ? Dans cet article nous allons analyser la carrière des candidats de télé-réalité en terme de compétences, de savoir faire, d'évolution mais aussi, tout simplement informer les jeunes de la gestion de la profession dans le "monde de la télé-réalité" : comment ça marche exactement ?

La télé-réalité : une étape pour une gestion de carrière dans le divertissement et le commerce

Beaucoup sont les idées reçues selon lesquelles, faire de la télé-réalité ne demande aucun d'effort ni de neurones.

Il s'agit simplement de signer un contrat (et encore) [VIDEO], d'accepter d'être filmé dans ses moments les plus intimes, d'imposer sa présence à la caméra et puis la carrière s'offre sur un plateau en argent.

Le 4 mai 2016, ##Jeremstar avait écrit son "premier" livre comme une satyre des compétences et savoirs faire à acquérir en télé réalité afin de prévenir son jeune public. Celui voulait démontrer un point essentiel : la télé réalité n'est pas une finalité en soi, ce n'est que le commencement d'un long parcours professionnel, et certainement pas un aller facile vers la réussite.

En France, la télé-réalité garde une connotation fortement populaire associé à la bêtise, au divertissement, à tout ce qui s'éloigne de la réflexion et de l'évolution de carrière. Et pourtant, certains candidats ont réussi à se démarquer du lot, et à force de travail, ont pu apprendre et intégrer les ficelles du métier, afin de dresser un véritable parcours du combattant leur permettant d'acquérir des connaissances, des savoirs faire, mais surtout, la reconnaissance d'autres professionnels.

Pour commencer cette analyse, nous allons prendre les exemples les plus connus.

Nabilla Benattia, Julien Tanti et Jessica Thivenin : des Influenceurs français, nouveaux hommes et femmes d'affaires de la génération digitale

Nabilla, Julien et Jessica sont actuellement les trois personnalités les plus suivies par le public de la télé réalité, nous pouvons également nommer Amélie Neten (qui apparaîtra plus tard dans l'article). Ceux-ci ont acquis un profil professionnel bien particulier, celui d'influenceur. Il ne s'agit pas seulement pour eux d'apparaître dans une télé-réalité, d'engager un agent puis de faire un placement de produit mais bien ce qu'on appelle "la création et le marketing de réputation digitale". En effet les compétences et savoirs faire de ces candidats capitalisent sur leurs "images médiatiques" . Il s'agit pour eux de développer des partenariats, de rencontrer diverses entreprises et de vendre leurs images afin d'attirer des consommateurs sur les produits qu'ils cherchent à vendre.

Si vous deviez donner un titre de poste ou de fonction connue associé à ces profils, nous pourrions dire que Nabilla, Jessica et Julien sont des Directeurs de Communication sur leurs marques qui ne sont autre qu'eux-mêmes. C'est aussi une des raisons pour lesquelles le bloggueur Jeremstar parle très souvent de "personnages" et non de "personnes" de la télé-réalité, car il y a bien une distinction entre l'être humain et le produit de consommation et de marketing présenté au public.

Quelles sont les compétences associées à ce type de fonction ? Pour être un bon influenceur vous devez:

  • Connaître les tendances du marché de la télé-réalité
  • Avoir une total maîtrise de vos moyens de communication (cf. les réseaux sociaux)
  • Savoir comment booster la communication et le marketing de vos produits
  • Savoir présenter, vendre et développer votre image médiatique

Ce type de compétences existe depuis des siècles et appartient au monde des idoles, si durant les années 90 début 2000 on associait ces compétences à des "stars internationales" telles que Madonna ou Victoria Beckam, aujourd'hui la télé réalité s'est fait une place sur ce marché de consommation digital spécial grand public et ce, depuis l'incroyable révolution en termes de stratégies d'entreprises initié par le groupe, pardon, la famille Kardashian.

Néanmoins, il faut garder en tête que développer un profil professionnel comme ceux-là demande énormément de travail, énormément de temps (sur sa vie personnelle) et surtout, une constante connexion avec le public afin de toujours garder une notoriété en hausse. Pour Julien Tanti et Jessica Thivenin, leur solution serait d'enchaîner les tournages des Marseillais afin de toujours regagner en popularité. Pour Nabilla qui a eu un des plus gros Buzz jamais vue en France, il s'agit de pouvoir multiplier les activités et les apparitions dans différents domaines, tout en gardant la notoriété acquise grâce au public de la télé-réalité. Ainsi nous avons pu voir la jeune femme évoluer dans le domaine de la mode, des chroniques journalistiques ou encore bientôt celui du septième art.

Quant aux autres candidats, nous parlerons plutôt d'une évolution de carrière par changement de secteur, de profession et,ou de domaine. Que soit pour le cas d'Ayem Nour qui s'est tournée vers l'animation, Amélie et Capucine qui ont choisi la production, ou encore celui de Caroline Receveur devenue une référence en matière de blog de mode et style de vie, ou enfin la dernière tendance de profession adoptée après la télé réalité, celui de Youtubeurs comme Darko.

Bien qu'il soit rare qu'on ait entendu parler de candidats de télé-réalité devenus avocats ou financier, il est possible de faire une carrière après la télé-réalité si on choisit stratégiquement le nouveau secteur, le domaine ou la profession vers lesquels se diriger.

Prenons l'exemple d'Ayem Nour, cette jeune femme de 25 ans avait pour atout à sa sortie de Secret Story 5 son éloquence et sa diction. Ayant eu obtenu un Baccalauréat Littéraire, Ayem a choisit comme nouvel objectif de carrière après la télé-réalité le domaine de l'animation audiovisuel. Et c'est après plusieurs essais en tant que chroniqueuse, puis reportrice que l'ancienne candidate a su gagner une place légitime en tant qu'animatrice reconnue.

En ce qui concerne Amélie Neten et Capucine Anav, bien qu'elles aient touché à l'animation, celles-ci ont également connu le "derrière" de la caméra par la suite en passant à la partie Production de l'industrie du divertissement. Capucine Anav en 2016 a d'ailleurs produit sa propre série Web nommé "en coloc" dont elle est particulièrement fière d'avoir aboutit comme projet professionnel.

Autre domaine de reconversion et qui peut très bien fonctionner, les blogs de mode et de style de vie. Ce fut Caroline Receveur l'une des premières candidates à s'être reconvertie dans ce domaine et aujourd'hui sa réussite inspire d'autres candidats à suivre sa direction (Ali&Alia secret story, Julia Flabat etc.). A savoir que bien souvent ce métier demande également une casquette d'auto-entrepreneur et de chef d'entreprise, les savoirs faire et les compétences à acquérir sont donc nombreux et exigeants.

Enfin, pour terminer cette série d'exemple de gestion de compétences et de carrière nous pouvons regarder le dernier métier en vogue du moment, celui de YouTubeur/YouTubeuse. En effet, pour des candidats ayant été médiatisés, il parait assez logique de continuer dans les médias et sur des plateformes bien plus populaires et accessibles de partout dans le monde. Certains candidats ont décidé de tenter ce nouveau type de profession comme Shanna&Thibault des Marseillais, ou encore Darko de Secret Story. Dernièrement, ce serait également le tour de Carla Moreau récemment vue dans LMLCvsMonde2 qui aurait ouvert sa propre chaîne YouTube. [VIDEO]

La Télé-réalité est donc loin d'être une finalité en soi, et si l'on souhaite réellement développer une carrière professionnelle riche d'expériences et de compétences, il est très important de noter la diversité des approches à adopter et à développer.

Au final, serait-il possible de créer une formation Télé-réalité pouvant apprendre aux candidats les différents types de carrière à adopter ? Les compétences à acquérir et les connaissances du marché des réseaux sociaux et des nouveaux médias ? Une école de la Télé-réalité pourrait peut-être, dans un futur proche... voir le jour. #Télé-réalité