Demandez dans la rue quel est le chef qui représente la France. Ils répondront tous avec enthousiasme Paul Bocuse. Le Chef est parti samedi matin à l'âge de 91 ans dans son célèbre restaurant à Collonges-au-Mont-d'Or près de la ville de Lyon où il avait vu le jour le 11 février 1926.

Père spirituel de la cuisine Française, «Monsieur Paul» comme tous l'appelaient, a été le fondateur de la cuisine moderne en créant des repas plus sains que ceux de la cuisine traditionnelle et en introduisant de nouveaux aliments avec moins de calories.

Formé par son père Georges, qui lui appris la cuisine dès ses 9 ans

Il remporte sa première étoile en 1958 puis une deuxième deux ans plus tard.

L'auberge de ses grands-parents deviendra le temple de la gastronomie française. Meilleur Ouvrier de France en 1961, il gagne sa troisième étoiles au Michelin en 1965. En 1975, Paul Bocuse reçoit l'Ordre de la Légion d'Honneur du président de la République française, Valéry Giscard d'Estaing.

Fidèle au goût, aux saveurs, avec un amour des beaux produits, ceux de sa région, et de la bonne cuisine, il avait ainsi ouvert, en plus de ses 9 restaurants en France, plusieurs établissements à l'étranger, mais aussi l'Institut de cuisine Paul Bocuse à Écully, créé il y a vingt-cinq ans. C'est le lieu d’enseignement incontournable dont les élèves viennent du monde entier pour apprendre les bases de la cuisine traditionnelle française. Paul Bocuse a aussi créé le concours de cuisine international le plus célèbre dans le monde, le Bocuse d'or.

Défiant toutes les modes, conservant pendant des décennies à sa carte ses grands classiques comme la poularde aux morilles, des lamelles de truffe noire nappées d'une sauce à la crème avec une farandole de légumes et du riz. Il avait élevé la cuisine traditionnelle française au rang d'art et inspiré des générations de chefs comme Guy Savoy, Alain Ducasse ou Anne-Sophie Pic.

Chefs et politiques rendent hommage à Paul Bocuse

Tim Rehn, directeur The Culinary Institute of America, a mentionné la biographie du célèbre chef, parce qu'il est l'un des plus grands chefs de tous les temps. Thierry Marx a expliqué que Paul Bocuse avait été un exemple pour des générations de grands cuisiniers.

Le ministre de l'Intérieur français, Gérard Collomb, a posté sur Twitter : "Paul Bocuse est mort, la gastronomie et en deuil. M. Paul représentait la France, la simplicité, la générosité et de l'excellence".

Il rêvait de la petite église de Collonges, il aura droit à la primatiale Saint Jean-Baptiste

La date retenue pour les funérailles est le vendredi 26 janvier 2018 à 10h30. Monseigneur Barbarin et Gérard Collomb seront présents aux côtés de centaines de chefs cuisiniers. En attendant ce dernier adieu, de nombreux Lyonnais passent à Collonges déposer des fleurs et saluer l’équipe de l’auberge, impressionnante de courage et de dignité.